Un accord entre les autorités universitaires et les doctorants

72


Les doctorants (promotion 2017-2018) viennent de trouver un accord avec les autorités universitaires. Voici un communiqué qui résume la situation.

Communiqué du Collectif des doctorants/UL Promotion 2017-2018

Ce 23 août 2018, la présidence de l’Université de Lomé a rencontré le collectif des doctorants de 2017-2018.

Après les salutations d’usage, le président de l’UL a introduit la rencontre autant sur la forme que sur le fond.

Sur la forme, il a relevé l’impatience du collectif des doctorants dont les revendications ont très tôt retenu l’attention de la présidence de l’Université en témoigne le coup de fil du président de l’Université et l’audience accordée par la secrétaire générale de l’Université de Lomé.

Sur fond, le staff de la présidence de l’Université de Lomé nous a écouté sur deux points : nos conditions matérielles et financières.

Sur nos conditions matérielles, le président de l’UL a déploré notre sortie médiatique et préjugés devant des changements universitaire qui nécessitent du temps et de la réflexion fine.
En guise de réponses déjà apportées ou devant être apportées par l’UL, il a tour a tour rappelé l’importance de la rentrée doctorale prévue pour septembre 2018 avec des séminaires tout au long de l’année universitaire, la politique en cours d’accréditation des structures de recherche (SRU), la transmission ce 23 aout 2018 du projet de décret sur les écoles doctorales (ED) au MESR au titre des travaux de la Commission UK-UL, la construction d’un Laboratoire sur budget UL 2019, la passation en cours du marché de construction du premier étage du bloc polyvalent devant abriter une salle dédiée aux doctorants, la politique d’équipement en ouvrages de la BU, l’accès des doctorants aux réseaux wifi UL en septembre 2018.

S’agissant de la question de la revalorisation des bourses doctorales, il a promis non seulement transmettre nos doléances mais aussi de plaider notre cause auprès du Ministre de l’enseignement supérieur. Il a promis ouvrir des postes d’ATER avec des critères fiables et objectifs au profit des doctorants en 3 ou 4eme année de thèse.

Aussi la présidence de l’UL nous a exhorté à nous organiser en association pour des échanges suivant une périodicité qui sera défini ultérieurement sur fond d’utiles conseils sur l’art de la thèse de doctorat. Pour illustration, le président de l’Université a rappelé à un doctorant en philosophie la place et la lecture des ouvrages et rapports d’actualité dans la réussite d’une thèse en lui forwardant séance tenante par mail le rapport 2108 du Conseil d’État français sur la Révision de la loi de bioéthique : quelles options pour demain?

La présidence de l’Université a insisté également sur le nécessaire changement des mentalités autant des doctorants que des directeurs de thèse.

Le collectif des doctorants 2017-2018, a, en retour, déploré son impatience en brûlant les étapes d’une discussion confiante et promis en retour de maintenir les échanges avec la DRI, la DASS et les formations doctorales.

Nous saisissons cette opportunité pour demander aux organes de presse et autres d’arrêter les fausses analyses et les montages grotesques qui sont de nature à jeter du discrédit sur les autorités universitaires de Lomé.

Lomé, le 23 août 2018

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here