UL: traités de « villageois », les étudiants se lâchent sur Ferdinand Ayité

Les étudiants de l’Université de Lomé sont montés au créneau. Dans une récente sortie sur un média, le journaliste Ferdinand Ayité, Directeur de publication du journal ‘L’Alternative’, a traité les étudiants de l’Université de Lomé de « villageois ».

Car, selon lui, « les étudiants ont vu une ou deux routes construites, ils ont cru que c’est le monde que Kokoroko (Président de l’UL, ndlr) vient de changer ».

A LIRE AUSSI: Dernière minute: le promoteur de la boite de nuit “La Villa” arrêté à Lomé

Ainsi, dans un long texte signé du délégué général de l’UL, Richard Damali, le collège des délégués généraux exige un droit de réponse de Ferdinand Ayité, tout en prenant soin de mettre en exergue les « réalisations spectaculaires et les aménagements infrastructurels » réalisés sous la présidence du Prof Kokoroko.

« Étudiants, enseignants, visiteurs, s’accordent tous à reconnaître qu’il y a une métamorphose prometteuse à l’Université de Lomé et croient en l’avenir et au devenir de cette Université. Donc sont-ils aussi des villageois ? Je prierai notre cher Ferdinand de nous répondre » , peut-on lire dans le texte.

A LIRE AUSSI: Marina: voici l’Ethiopienne de 45 ans qui fait tourner la tête de Faure Gnassingbé

« Il nous semble aussi que dans votre diatribe, vous avez essayé de faire une comparaison de l’Université de Lomé à certaines Universités d’un pays limitrophe. Nous clamons haut et fort qu’il n’y a pas matière à comparer. Et cela, ce n’est pas nous qui le disons. (..) Et c’est du délire de s’essayer à… » , lit-on. Affaire à suivre…

Lfrii

Source : Togoweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.