UFOA B U17: Disqualification (sans fondement?) des Éperviers

Alors que leurs supporters sont en joie pour leur qualification au second tour du tournoi de l’UFOA-B U17, les Éperviers sont disqualifiés. La Fédération togolaise de football (FTF) fait appel.

Lire aussi:Drame de Cabinda: 11 ans après, de terribles confidences émergent

Deux matches, deux victoires. Conséquence : la sélection togolaise s’est qualifiée pour les demi-finales du tournoi de l’Union des Fédérations ouest africaines de football de la zone B des moins de dix-sept ans dans la capitale togolaise.

Alors que certains togolais n’ont pas encore fini de fêter cette qualification que la sentence est tombée : les Éperviers sont disqualifiés pour la suite de la compétition qui sert d’éliminatoires à la phase finale de la Coupe d’Afrique des nations (CAN) de la même catégorie en terre marocaine.

L’instance ouest africaine, organisatrice de l’UFOA-B U17, aurait détecté l’inéligibilité de deux joueurs togolais. En clair, ces derniers auraient dépassé l’âge requis.

La disqualification ne serait pas fondée. La Fédération togolaise de football s’étonne de cette décision radicale et saisit les organisateurs. « En attendant d’avoir la décision officielle motivée de la Commission d’organisation des compétitions U-17 de la CAF, la Fédération togolaise de football s’élève contre cette décision injustifiable et compte faire appel dès que possible », mentionne un communiqué rendu public dans la foulée par l’instance nationale faîtière togolaise.

Le journaliste Noël Tadegnon, proche de la FTF, s’en indigne. En effet, poste-t-il sur sa page Facebook, « Comment un enfant togolais qui a joué la même compétition en 2018 au Niger alors qu’il avait 14 ans peut-il être déclaré inéligible en janvier 2021? Cet enfant devrait avoir ses paramètres et données dans la base de la CAF… Il faut que la CAF nous dise à quel stade cet enfant est classé dans le système d’interprétation du cliché IRM effectuée cette semaine à Lomé ».

Lire aussi:Préparatifs CHAN-2021 : les Eperviers en matches tests contre les Ecureuils

Et de conclure : « On ne peut parler de triche du côté du Togo. J’ai personnellement des doutes sur le médecin envoyé par la CAF pour l’IRM…. Il est impératif que le Togo fasse appel et exige une contre-expertise qui s’étende à toutes les équipes participantes au tournoi de Lomé… »

Le troisième match de poule devant opposant le Togo au Burkina Faso dans le groupe A est annulé. Une affaire à suivre de près.

Source : Togoweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.