‘Trump est un président immoral comparable à un parrain de la mafia’

153

« Ce président est immoral, détaché de la vérité et des valeurs institutionnelles. » L’ancien directeur du FBI James Comey s’en prend violemment à Donald Trump dans ses mémoires, dont des passages ont été publiés par le New York Times (en anglais) jeudi 12 avril. Dans A Higher Loyalty: Truth, Lies and Leadership (Une loyauté plus élevée : vérité, mensonges et gouvernance), l’ex-patron de la police fédérale revient sur vingt ans de carrière comme procureur à New York puis ministre adjoint de la Justice dans le gouvernement de George W. Bush, et enfin chef du FBI entre 2013 et 2017.

Dans ce livre, James Comey compare Donald Trump à un chef de clan mafieux. Il évoque notamment une réunion qui s’est tenue en février 2017 avec le président et Reince Priebus, alors secrétaire général de la Maison Blanche. Cet échange avec le président « [l’a] fait revenir au début de [sa] carrière, quand [il] étai[t] procureur face au Milieu ». « Le cercle silencieux qui acquiesce. Le boss qui fait la pluie et le beau temps. Les serments de fidélité. La vision du monde selon laquelle tous sont contre nous, décrit-il. Le mensonge généralisé, qu’il soit petit ou gros, au service d’une sorte de code de loyauté qui place l’organisation au-dessus de la moralité et de la vérité. »

Le Parti républicain contre-attaque

L’ancien chef du FBI affirme que le mode de gouvernance de Donald Trump est « mercantile, vaniteux et axé sur la loyauté personnelle ». « Nous vivons une époque dangereuse dans notre pays, dans un environnement politique où les faits basiques sont contestés, la vérité fondamentale remise en cause, le mensonge normalisé et le comportement contraire à l’éthique ignoré, pardonné voire récompensé », estime-t-il.

Les mémoires de James Comey, limogé par Donald Trump en mai 2017, doivent sortir mardi 17 avril. Inquiet des répercussions que l’ouvrage pourrait avoir, le Parti républicain a d’ores et déjà mis en ligne un site intitulé « Lyin’ Comey » (« Comey le menteur »), où l’on peut notamment voir défiler une série de citations de personnalités politiques désobligeantes pour l’ex-patron du FBI.

Source : www.cameroonweb.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here