Transparence électorale : Ce rapport de SADD qui remet en cause le processus pour la présidentielle

Jeudi, la Solidarité et Action pour le Développement Durable (SADD) a rendu public son rapport relatif aux élections législatives qui se sont déroulées en décembre 2018. Ce rapport révèle encore une fois une fraude électorale. Par conséquent, les responsables de l’ONG en sont arrivés à la conclusion qu’en matière de transparence et d’équité électorale, le Togo n’est pas encore prêt.

SADD a déployé 112 observateurs sur les 442 centres de votes lors de sa mission d’observation dans le cadre des dernières élections législatives au Togo. L’organisation a révélé qu’au cours de sa mission, elle a enregistré un taux de participation moyenne générale de « 53,32% sur 442 centres et 932 bureaux de vote observés touchant 376 268 inscrits, et 200 656 votants ».

Elle précise par ailleurs que le taux de participation varie selon les régions, notamment «18,5% dans la région maritime, 73,85% dans la région centrale, 68,05% dans la région de Kara, 74,17% dans la région des savanes », ajouté au nombre de votants qui représentait 110% dans les bureaux de vote dans les 3 régions du nord du pays. A la SADD, on pense que ce chiffre est la preuve d’un « bourrage manifeste des urnes de l’ordre de 10 à 20% –

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.