Transhumance : « Paysans sans frontières Afrique » pour le bien-être des populations

44
Togo

Ce samedi dernier à Lomé, l’association « Paysans Sans Frontières Afrique » a procédé au lancement de ses activités dans le cadre de la promotion de l’agriculture durable afin de contribuer au bien-être des populations togolaises.

Pour les responsables de l’association PSF Afrique, l’initiative vise la sensibilisation, les conseils et l’assistance des paysans et bouviers pour la gestion durable de la transhumance.

« Aujourd’hui dans nos villages, la réalité est tout autre avec le problème de la transhumance qui ne cesse d’être récurrent. Cette transhumance engendre de sérieux problèmes qui dégénèrent des fois et en ne créant pas seulement des pertes matérielles, mais aussi des pertes en vies humaines. Face à cet enjeu de taille, nous voulons mettre sur pied des dispositifs qui serviront de cohésion entre les paysans et les transhumants au Togo. Ceci sera permanent et permettra une gestion à l’amiable des deux parties », a déclaré ADJIM Kokou, Secrétaire Général de PSF-AFRIQUE.

L’association s’est fixé des objectifs, notamment le développement d’un mécanisme de gestion et de prévention des problèmes de transhumance entre paysans et bouviers, la promotion de l’agriculture biologique et durable au sein des populations à la base, l’encouragement des paysans à la maîtrise des techniques agricoles biologiques, le renforcement des capacités structurelles et organisationnelles des producteurs agricoles, la mise en place d’un système d’assurance agricole au bénéfice des paysans dont les cultures sont souvent affectés par les aléas climatiques, etc.

PSF Afrique est un regroupement de plusieurs cadres dotés de compétences qu’ils mettent au service de l’association pour contribuer au développement de l’agriculture durable et de l’environnement.

Rappelons que la campagne de la transhumance 2019 a été lancée le 31 janvier dernier et prendra fin le 31 mai prochain. Le gouvernement togolais, à travers un communiqué, interpelle donc les acteurs impliquées dans la gestion de la transhumance à prendre des dispositions pour assurer une campagne apaisée. Il compte sur le civisme des présidents des comités préfectoraux de la transhumance, des responsables opérationnels préfectoraux de la transhumance, des agriculteurs, des ONG et des autres partenaires pour une meilleure gestion de la transhumance 2019.

« Nous demandons aux acteurs impliqués dans la gestion de la transhumance de prendre toutes les dispositions nécessaires pour assurer le bon déroulement de la dite campagne selon le plan opérationnel de gestion de la transhumance 2019 », indique le communiqué.

Nicolas

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here