Trading: ça chauffe à la société de Ghislain Awaga, des policiers déployés sur place

Fort dispositif policier déployé ce mardi à Attikoumé au siège de Global Trade Corporation, la société de trading fondé par Ghislain Awaga. D’après des informations recueillis par des reporters de TogoWeb des investisseurs venus réclamés le paiement de leurs dus aux responsables de la société de trading ont trouvé les locaux solidement gardés par les forces de l’ordre et de sécurité.

A LIRE AUSSI: La vie secrète de Faure Gnassingbé hors du Palais présidentiel!

Le 10 mai dernier, un communiqué signé de la direction de Global Trade Corporation annonçait aux investisseurs que les remboursements de leurs capitaux devaient démarrer le 11 mai 2021. Une semaine après cette annonce, plusieurs clients de la société de trading indiquent n’avoir pas encore touché leurs sous.

« Ce matin nous sommes venus à Global Trade Corporation pour réclamer nos sous. Selon le communiqué nous devions être payé le 11 mai mais depuis, rien ! On nous avait promis ce matin mais à notre surprise quand nous sommes arrivés les locaux étaient fermés et les forces de l’ordre ont été postées devant les locaux. Ce que nous voulons, c’est que Ghislain Awaga nous rembourse notre argent. Nous ne voulons plus de promesses », a indiqué –en colère- un investisseur rencontré devant les locaux de la société à Attikoumé.

A LIRE AUSSI: Sérail: ce cadre d’UNIR cité parmi les plus grosses fortunes du monde

« Personnellement j’ai investi 4 millions de F CFA et c’était même un prêt. Certains de mes amis qui ont investi également à Global Trade Corporation sont en prison parce qu’ils n’arrivent pas à payer ; d’autres sont à l’hôpital à cause du stress (…) pendant ce temps Ghislain Awaga roule dans sa voiture à plusieurs millions… qu’il vienne nous payer. Nous ne réclamons plus nos bénéfices, juste notre capital contre le stipule le contrat qu’on a signé », peste un autre.

Samedi dernier, Ghislain Awaga PDG de Global Trade Corporation qui se dit victime d’une manipulation a mis en garde ses détracteurs.

A LIRE AUSSI: Affaire Reckya: Ouattara s’invite dans la brouille entre Faure et Talon

« Nous devons pardons à chacun de nos investisseurs mais le mal est déjà fait. (…) Aujourd’hui notre crédibilité est en jeu mais cette crise passera…Mais que personne n’utilise nos clients pour régler ses comptes personnelles avec nous» a-t-il déclaré dans un live sur Instagram.

Affaire à suivre…


Source : Togoweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.