Tout le monde pourra être candidat en 2020 – Alassane Ouattara

119

Lors du 4ème Congrès extraordinaire du Rassemblement des républicains ce week-end, le président ivoirien, Alassane Ouattara a appelé les cadres de la coalition du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix à éviter « des incompréhensions inutiles » pour les candidatures à la présidentielle de 2020.

Alassane Dramane Ouattara ne veut pas de confusion dans les esprits des Ivoiriens avant la présidentielle de 2020. S’adressent ce week-end aux cadres de la coalition du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP) lors du 4ème Congrès extraordinaire du Rassemblement des républicains (RDR, au pouvoir), le chef de l’Etat ivoirien a invité « tous ceux qui ont des ambitions à ne pas créer des incompréhensions inutiles » autour des candidatures pour la présidentielle de 2020.

Pour le numéro 1 ivoirien, tous ceux qui ont des ambitions pour les élections présidentielles de 2020 peuvent préparer leurs candidatures car « nul ne sera exclu ». Le prochain congrès constitutif du RHDP « devra poser les bases du choix de notre futur candidat à l’élection présidentielle de 2020. Ce choix sera démocratique. Je l’ai toujours indiqué, tout le monde pourra être candidat en 2020. Et le meilleur d’entre nous sera désigné, par vous, comme candidat unique du RHDP en 2020 », a indiqué le chef de l’Etat ivoirien.

« À travers le RHDP, ce sont les enfants d’Houphouët-Boigny qui se retrouvent pour continuer à bâtir la Côte d’Ivoire dans la paix, l’union, la discipline et le travail, pour des décennies. Notre objectif, c’est la stabilité politique de notre pays et le développement économique pour l’épanouissement de tous nos concitoyens », a ensuite rappelé Ouattara.

Cet appel du premier responsable ivoirien vient ainsi mettre fin aux différentes rumeurs qui ont circulé et faisant état d’un candidat déjà connu et qui fait suite au projet de parti unifié au nom du RHDP. « Le Parti démocratique de Côte d’Ivoire (PDCI) présentera au RHDP un candidat en 2020, en souhaitant l’appui de ses alliés, compte tenu des sacrifices qu’il a consentis [aux élections présidentielles, ndlr] en 2010 et 2015 », déclarait à l’AFP en avril dernier l’ancien président Henri Konan Bédié.

Des déclarations qui avaient suscité quelques incompréhensions. Alors que le PDCI doit le 12 mai prochain, examiner le projet de fusion, plusieurs de ses cadres ont déjà averti qu’ils étaient hostiles au projet tant que le parti de Alassane Dramane Ouattara ne promet pas de soutenir un candidat issu de leur parti, à la présidentielle de 2020.

Bientôt un gouvernement RHDP

Après avoir rassuré les uns et les autres sur la procédure démocratique pour le choix du candidat RHDP pour les élections en 2020, le chef d’Etat ivoirien, a annoncé son intention de former un gouvernement RHDP « dans les prochaines semaines ». « Nous attendons la validation de l’accord politique et du statut pour former un gouvernement de rassemblement du RHDP qui comprendra tous les partis membres du RHDP comme cela a été le cas par le passé », a-t-il dit.

Le président estime que cette coalition peut aider à sauvegarder les acquis de sa gouvernance. « Le parti unifié RHDP, est véritablement une chance pour nous et pour les générations à venir. C’est dans le Parti unifié que nous consoliderons la paix et que nous préserverons durablement les acquis de notre gouvernance, le développement de notre pays et l’unité nationale. Je sais que certains parmi vous ont encore des doutes. Je sais aussi que d’autres sont réticents. Mais je vous demande de me faire confiance », a déclaré Ouattara. « Le RDR ne disparaîtra pas. Aucun parti ne disparaîtra. Tous les partis figureront dans le logo du RHDP », a-t-il ajouté.

Revenant ensuite sur ceux qui n’accepteront pas de faire partie de la coalition, Ouattara s’est voulu compréhensif mais aussi ferme. « Je suis très clair, le RHDP se constituera avec ceux qui le voudront bien, ce n’est pas une obligation. Oui, le RHDP se constituera avec ceux qui le voudront bien », a-t-il insisté.

Concernant la décision de l’Union pour la Côte d’Ivoire (UPCI), signataire de l’accord politique du parti unifié qui n’a pas souhaité adopter ce projet, il a indiqué avoir pris acte. « C’est son droit, donc ce parti ne fera pas partie du gouvernement du RHDP que j’ai l’intention de former dans les prochaines semaines », a déclaré Ouattara.

Source : www.cameroonweb.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here