Tom Saintfiet : « Prendre 4 points contre le Togo, ce serait super »

83


Passé par le Togo entre mars 2015 et avril 2016, Tom Saintfiet a vu son aventure à la tête des Éperviers s’arrêtée brusquement. Après avoir fait le tour de la planète (Bangladesh, Trinité-Tobago, Malte), le technicien belge est de retour sur le continent avec la Gambie et ironie du sort va affronter le Togo à deux reprises dans les 10 prochains jours. Avant d’embarquer avec les Scorpions pour Lomé ce mardi, Saintfiet a bien voulu répondre à nos questions. Lecture…

Une double-confrontation est en vue pour la Gambie avec le Togo dans les prochains jours. Comment entrevoyez-vous ces rencontres ?

Les deux matchs contre le Togo sont très spéciaux pour nous. Nous sommes dans un groupe difficile avec l’Algérie qui est favorite, le Togo mondialiste et qui a déjà fait plusieurs CAN, le Bénin aussi qui connait et la Gambie qui n’a jamais participé à la compétition. C’est très difficile pour nous. J’ai signé mon contrat après le premier match et on vient de faire notre premier match ensemble avec le match nul contre l’Algérie. Notre ambition est d’être compétitif à chaque match. On va essayer de se qualifier mais on sait que ce sera difficile contre ces bonnes équipes du groupe. Personnellement, c’est spécial de jouer le Togo. J’aime ce pays, j’ai beaucoup d’amis là-bas dans le staff, à la fédération et même dans l’équipe. Je suis un peu togolais, j’ai aimé vivre là-bas, tout comme ma famille.

Vous attendiez-vous à revenir aussi vite au Togo après votre départ en avril 2016 ?

Sincèrement non. Mais c’est spécial pour moi. Après mon départ, j’ai toujours suivi les Eperviers. Au moment où Claude Le Roy était au stade à Monastir, j’ai gagné tous mes matchs avec le Togo et on annonçait déjà qu’il serait le nouveau sélectionneur. C’était dommage parce que j’étais en route pour qualifier le Togo pour la CAN 2017. Après c’est une décision du président du pays et je ne pouvais changer ça. Vous savez c’est la vie d’entraineur.

Avez-vous digéré les conditions de votre départ de Lomé ?

Comme je l’ai expliqué, pour moi, j’allais qualifier l’équipe pour la CAN 2017. Donc c’est regrettable que les choses se soient passées ainsi. J’avais un objectif en signant en 2015 et j’étais en bonne voie. Aujourd’hui tout le monde le voit. Depuis plus de 2 ans que Claude Le Roy est là, il n’a gagné qu’un match compétitif, le match contre Djibouti. J’ai gagné plus de matchs officiels que lui. C’est la vérité. C’était difficile pour moi parce que j’ai aimé travaillé avec les joueurs. Il n’y a jamais eu de problèmes et j’ai toujours gardé de bons contacts. Désormais, je suis sélectionneur de la Gambie et je me concentre dessus.

Les Eperviers ont-ils progressé d’après vous sous Claude Le Roy ?

J’imagine que le groupe a progressé avec lui. Le Togo a fait beaucoup de matchs amicaux. Pour l’instant, en match officiels, les chiffres sont là. Moi je suis concentré sur mon équipe, j’essaye de la faire progresser aussi. Les informations que j’aie sur les Eperviers, j’y travaille pour leur poser des problèmes lors des prochains matchs.

Quels objectifs avec la Gambie pour ces deux matchs ?

On essaye d’être compétitifs à chaque match. Comme entraineur, je veux qualifier la Gambie pour sa première phase finale de CAN. La dernière victoire du pays à l’extérieur remonte à 1983. Ce sera difficile pour nous mais on travaille beaucoup. Si on peut prendre 4 points contre le Togo, ce serait super pour nous. L’ambition c’est d’être 2è du groupe mais on sait que ce sera compliqué.

Source: Africa Top Sport

Source : www.icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here