Tolérance zéro pour les profanateurs des mosquées

51

Le Collectif des Associations Contre l’Impunité au Togo (CACIT) et la Plateforme Citoyenne Justice et Vérité (PCJV) exigent que les auteurs de la profanation des mosquées soient traqués et punis conformément à la loi.

Ces deux organisations ont publié conjointement ce 16 août un communiqué condamnant les actes de vandalisme des mosquées.

Elles « appellent donc les autorités compétentes, garantes de l’exercice de la liberté de religion et de réunion, à rechercher, à poursuivre et à sanctionner toute personne impliquée dans l’exécution de ces actes répréhensibles ».

Ces actes, insistent CACIT et PCJV, « risquent d’entacher la paix, la quiétude et le vivre ensemble au sein des populations togolaises ».

« Ces évènements qui interviennent dans une période de tentative de résolution de la crise politique que le pays connaît depuis bientôt un (01) an, ne sont pas de nature à décrisper les tensions sociopolitiques », rappellent ces organisations de la société civile qui réclament en outre du « gouvernement de traiter cette affaire avec diligence ».

Entre 27 et 31 juillet et du 3 au 14 août, plusieurs mosquées ont été vandalisées, des exemplaires de Coran déchirés, chiffonnés. Le ministre de la Sécurité et de la Protection civile, Yark Damehame promettent que les enquêtes sont en cours pour situer les responsabilités.

A.H.

Source : www.lomechrono.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here