Togocom : Les factures des fournisseurs toujours impayées mais les nouveaux patrons jouissent déjà des recettes…

0
Un des nouveaux patrons de Togocom (g) et la ministre des Postes et de l'Économie numérique Cina Lawson (c) et le ministre de l'Économie et des Finances Sani Yaya (d) | Photo : DR

La privatisation opaque et au pas de charge du groupe Togocom au mois de décembre 2019 a défrayé la chronique. Cela fait déjà plus de deux mois que les nouveaux maitres d’Agou Holding ont pris possession de la maison. Paulin Alazard le nouveau DG nommé par les Malgaches entend restructurer la boite afin d’atteindre les objectifs annoncés lors de la privatisation. Par exemple, il est prévu une concentration de plusieurs services dans le grand bâtiment de Togotelecom au GTA. Le souci, c’est que ce bâtiment n’est pas vraiment solide et le système de climatisation est totalement défectueux.

Dès leur prise de fonction, les nouveaux propriétaires ont pris des mesures conservatoires, ce qui est d’ailleurs normal dans ces genres de situations. Ensuite des courriers ont été adressés à tous les prestataires du groupe pour les informer de la suspension des contrats. Cette suspension provisoire des contrats, le temps peut-être de voir clair, rentre aussi dans l’ordre normal des choses. Par contre, le cas des factures des fournisseurs en souffrance pose un sérieux problème.

En effet, plusieurs prestataires ont introduit au cours de l’année des factures qui étaient en instance de règlement lorsque la privatisation est intervenue par surprise. Et depuis, les nouveaux patrons d’Agou Holding ne disent rien. Les fournisseurs s’impatientent. La plupart de ces fournisseurs sont des opérateurs économiques qui ont pris des crédits dans les banques et les microfinances. Ils sont actuellement sous la pression des établissements financiers pour le remboursement des crédits.

En plus, il faut ajouter les charges du personnel et les impôts. Voilà la situation très difficile que traversent actuellement les fournisseurs de TOGOCOM devenu Agou Holding alors que selon des informations, ces derniers disposent déjà des recettes qu’ils commencent par manipuler par de curieux virements. Le PDG du Groupe Axian serait lui-même depuis quelques jours à Lomé et il est important que la question du passif de la société soit définitivement réglée.

Il faut rappeler qu’en dehors des factures des fournisseurs qui sont en souffrance actuellement, il existe d’autres litiges, notamment du côté de Togotelecom avec d’autres opérateurs économiques. Des dossiers fumants devant les tribunaux où à plusieurs reprises Togotelecom a été condamnée. Après la cession rocambolesque du groupe Togocom, les Malgaches vont devoir faire face aux réalités togolaises qui risquent de les rendre moins enthousiastes.

Bon à suivre !

Source : L’Alternative

Source : 27Avril.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.