Togo- Zeus Aziadouvo réagit suite à l’exclusion d’un lycée mineur

Le confrère, aujourd’hui membre de la Haute autorité de l’audiovisuel et de la communication (HAAC) donne son avis après qu’un élève, en classe de seconde au Lycée d’Adidogomé 2, a été exclu pour des actes de violences.

“Togo: Un lycéen mineur exclu de tous les établissements scolaires publics et privés de Grand Lomé

Mon avis

Avant toute chose, je reconnais que le jeune lycéen s’est mal comporté. La violence est à condamner sous toutes ses formes.

Mais si un jour, le ministre des enseignements primaire et secondaire rentre chez lui. Il découvre que son enfant mineur a violenté le gardien et une cousine, va-t-il le renvoyer définitivement de la maison avec interdiction d’aller chez tous les autres membres de la famille ? La question reste posée.

Je pense qu’on peut redresser ce jeune en lui donnant une deuxième chance. On peut lui changer d’établissement et faire un suivi. C’est là aussi le rôle des organisations de défense des droits de l’enfant. Ce jeune violent aujourd’hui peut devenir demain le plus pacifique, le plus humain et le meilleur dans son domaine. On a connu des élèves comme ça au cours de notre cursus qui ont réussi leur vie et qui sont des références. La sanction extrême à tout bout de champ ne construit pas”.

Zeus Aziadouvo

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.