Togo – Yoto : 90% des médicaments utilisés ont une origine douteuse

Une enquête menée par l’Organisation PanAfricaine de lutte pour la santé (OPALS) montre que la préfecture de Yoto constitue une plaque tournante du trafic de faux médicaments.

Cette conclusion provient d’une étude réalisée, en concertation avec l’Ordre national des pharmaciens du Togo. « Sur 404 échantillons de médicaments antipaludéens, collectés auprès des ménages dans la préfecture de Yoto ». Le résultat est sans appel : « …plus de 90% sont des faux médicaments après une analyse en laboratoire », décline l’organisation non gouvernementale ce jeudi 19 novembre 2020 au cours d’une rencontre organisée dans la ville de Tabligbo, chef-lieu de ladite préfecture.

Ciscar Koffi Samboe, le représentant de l’OPALS au Togo, explique qu’« avec l’accord des autorités locales et en partenariat avec le Centre Humanitaire des Métiers de la Pharmacie (CHMP), un laboratoire de contrôle indépendant et pré-qualifié par l’OMS, une étude a été conduite entre 2017-2019 en plusieurs étapes à savoir –

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.