Togo-Wogba : Un profanateur de tombe arrêté et brûlé vif

Cela fait plusieurs années que les habitants du village de Wogba (Commune Vo1) font face à une situation épouvante : La profanation des tombeaux dans les cimetières de cette localité. Un phénomène des plus écœurants qu’ils avaient dénoncé à plusieurs reprises avec véhémence au point de soumettre un présumé coupable à la vindicte populaire.

En effet, un homme du nom d’Atsou, originaire de Glévé, a été pris à partie par les habitants du village de Wogba. Selon les informations, il a été surpris en train de profaner une tombe. Ce dernier fut bastonné et brûlé vif, a-t-on appris.

D’après les sources locales, le mis en cause est connu pour être maitre dans l’art d’ouvrir les tombeaux, recueillir des organes humains plus ou moins frais après les enterrements afin de les vendre aux receleurs.

Dans la journée du lundi, le présumé profanateur était encore à son énième coup et cette fois-ci avec trois autres complices dont une femme. Pris en flagrant délit, les collaborateurs ont réussi à fuir, mais sieur Atsou a été pris à partie par les populations. Ce dernier a été soumis à la vindicte populaire. Il a été brûlé vif après être bastonné.

« Malgré ses paroles incantatoires, il a été maîtrisé. Ces complices ont pu s’échapper. Ils ont eu la chance. Tous prononçaient des paroles incantatoires. Cela n’a pas été facile », a révélé une source rapportée par le confrère Atlanticinfos.

Toutefois, il faut préciser que le sort réservé à Atsou est regrettable. Etant présumé coupable, il ne devrait pas être confronté à la vindicte populaire, mais plutôt confié à la justice afin qu’il réponde de ses actes.

Les informations font état de profanation de 300 tombeaux depuis le début du fléau.

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.