Togo-Vie chère : Les recommandations du PPI au gouvernement

Ils sont au total huit (8), ces recommandations que le Parti du Peuple et d’Intégrité (PPI) a adressé aux gouvernements. Ceci, dans le cadre des efforts visant à endiguer le phénomène de la vie chère au Togo. Des propositions rendues publiques à travers un communiqué dont nous vous proposons lecture.

PARTI DU PEUPLE ET D’INTÉGRITÉ ( PPI )

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Par un communiqué en date du 27 Avril 2022 , le Gouvernement Togolais a annoncé une série de mesures prises contre la vie chère au Togo.

Le PPI prend acte de ces mesures
du Gouvernement pour essayer de résoudre le problème de la vie chère que vivent beaucoup de nos compatriotes. En effet, le Gouvernement a proposé entre autres mesures ,la suspension des remboursements du prêt du treizième mois; la suspension de la collecte d’une partie des tickets des marchés publiques, la baisse du taux d’intérêt des prêts; de la TVA des produits importés; et le plafonnement des produits agricoles.

Cependant, le PPI tient à souligner de façon humble que ces mesures prises par le Gouvernement bien que salutaires, restent largement insuffisantes à résoudre de façon systématique le problème de la vie chère de beaucoup de Togolais pour qui la pauvreté reste la norme.

Le PPI fait d’abord des remarques suivantes avant de présenter ensuite ses propositions de solutions.

Le pouvoir d’achat des Togolais dont parle le Gouvernement est purement dû aux salaires très bas qui ne sont pas indexés à l’inflation et aucune des propositions ne va résoudre ce problème de base. Par ailleurs, le Gouvernement en donnant le treizième mois aux employés de l’Etat a constaté la nécessité, et suspendre son payement seulement ne résout pas le problème. De plus, le Gouvernement semble ne pas connaître l’extrême pauvreté des Togolais et les taxes des marchés sont très insignifiantes comparées aux prix du plafonnement chez les agriculteurs , revendeurs ou revendeuses.

Le PPI fait le constat que le Gouvernement n’a pas prévu une solution au cas où les agriculteurs, revendeurs ou revendeuses refusaient de vendre leurs produits. Le fait que le Gouvernement ne peut pas en une conscience claire répondre à cette question montre combien ses solutions d’approche ne cadrent pas avec la réalité que vivent les Togolais.

Enfin, si l’histoire doit nous guider, rappelons nous de la suspension par ce Gouvernement de Lomé des frais de scolarité dont beaucoup d’écoles manquent aujourd’hui de subventions adéquates pour fonctionner, maintenant ce sera le tour de nos communes d’en souffrir avec cette suspension de la collecte des taxes par le Gouvernement de Lomé.

Le PPI propose aux Togolais et au Gouvernement ce qui suit :

1.   Le PPI  invite le Gouvernement à rendre régulier le treizième mois des fonctionnaires et rembourser plutôt ceux qui ont déjà fait le payement total ou partiel 
2.   Le PPI propose au Gouvernement de payer un quatorzième mois régulier à tous les fonctionnaires de l'État qui ont un salaire d’au plus 100.000 FCFA par mois 
3.   Le PPI propose au Gouvernement de payer un demi quatorzième mois à tous les fonctionnaires de l'État qui ont un salaire de 100.000 à 200.000 FCFA par mois. 
4.   Le PPI invite le gouvernement à saisir l’occasion et rehausser le SMIG à 50.000 FCFA . Ceci va augmenter le pouvoir d’achat de milliers de Togolais immédiatement 
5.   Le PPI propose au Gouvernement de suspendre les péages sur toutes l’étendue du territoire Togolais pour au moins six moins. Le gouvernement a le contrôle ici et les Togolais attendent qu’il exerce ce contrôle pour le bien être des Togolais
6.   Le PPI propose au gouvernement de payer les allocations de chômage que PPI à proposé et ainsi augmenter le pouvoir d’achat de plusieurs compatriotes. 
7.   Le PPI propose au gouvernement d’étendre les allocations familiales aux foyers les plus nécessiteux et conformément au programme d’Assistance Familiale pour l’Ascension Sociale ( AFASO ) que propose le PPI 
8.   Le PPI demande à l’Assemblée Nationale pour des mesures préventives, de proposer un projet de loi redéfinissant le SMIG au moins à 50.000 FCFA et l’indexer à l’inflation : car l’inflation aujourd’hui et l’inflation demain, un cycle économique. 

Les mesures mentionnées plus haut vont de façon directe et immédiate augmentation le pouvoir d’achat des togolais pour face à cette inflation mondiale que beaucoup de gouvernements sont en train de combattre.

Pour le PPI la flambée actuelle des prix des produits de première nécessité, surtout des denrées alimentaires est due en partie à l’augmentation des taxes sur les péages et sur les produits pétroliers.

L’inflation est un événement régulier et bien connu des gouvernements qui doivent la gérer avec doutes les mesures préventives et immédiates.

Le peuple Togolais ne serait pas dans la situation actuelle si les propositions contre la pauvreté et la vie chère faites par le PPI lors de sa Conférence de Presse de Juillet 2022 avaient été prises en compte. En effet, le PPI avait présenté trois propositions de sortie de la crise sociale au Togo notamment l’augmentation du pouvoir d’achat des citoyens par le Gouvernement, Rehausser le SMIG à 50 000 FCFA, soit 43% conformément à ce que le parti avait proposé en 2019 et augmenter les salaires dans les secteurs appropriés. Le PPI a demandé à l’Assemblée Nationale de proposer un projet de loi redéfinissant le SMIG au moins à 50 000 FCFA et l’indexer à l’inflation.

Le PPI rappelle à tous les Togolais que pour anticiper à l’inflation actuelle , le PPI , dans son Mémorandum adressé aux plus hautes autorités et Institutions de notre pays le 06 Mai 2021 , avait invité tous les acteurs politiques et la société civile à se joindre à lui afin de prendre de prendre des mesures puissantes , audacieuses et concrètes pour un développement socioéconomique systématique afin de marquer une rupture nette avec le présent où la pauvreté est la norme de beaucoup et la prospérité le privilège de quelques uns. Le PPI par ce Mémorandum, avait lancé un appel urgent à la mise en place pour la sécurité nationale , à l’instar du plan Marschall , un Plan Coronamique (relever les défis du Corona Virus ) pour le développement socioéconomique du Togo.

Aujourd’hui encore les solutions du PPI contenues dans ce plan Coronamique sont d’actualité . C’est pourquoi, le PPI invite le Gouvernement à s’approprier ce programme qui constitue le vrai changement , la vraie alternance, celle des conditions de vie des Togolais pour une Vie meilleure et équitable.

Fait à Lomé , le 30 Mai 2022

Le Secrétaire Général ,

Abel Hèzou – Wiyao BADASSÉ

Lorenzo KELEKI

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.