Togo-Vacances d’accord, mais Prudence d’abord !

Avec la proclamation des résultats du baccalauréat 2ème partie, s’ouvrent officiellement les vacances scolaires au Togo. Il s’agit d’une période particulièrement mouvementée dans la capitale, Lomé. La prudence et la retenue doivent être de mise.

L’année scolaire 2021-2022 connait son épilogue cette semaine avec la joie des nouveaux bacheliers et la déception des ajourné(es). Qu’importe le résultat, les vacances auront bel et bien lieu. Elles n’ont pas les mêmes couleurs pour tout le monde.

Pour certains élèves et étudiants, les vacances sont un temps de recherche de fonds pour financer l’année scolaire à venir. Ceux-ci sont ainsi enclin à exécuter de petits jobs ou mettre en place de petits commerces saisonniers pour se faire de l’argent. Ils ne sont pas à l’abri de « patrons » ou chefs d’entreprise véreux qui n’hésitent pas à profiter de leur jeunesse et ignorance sur les réelles contreparties financières des services rendus à ces entreprises. En plus, ce besoin irrémédiable d’argent en vue de refinancer leurs études expose certains vacanciers à des propositions peu orthodoxes comme celles de « serveurs ou serveuses » de bar, boîte de nuit et même de proxénétisme. Il est important que les organisations de protection de l’enfance ainsi que le gouvernement aient à l’idée de chercher des voies et moyens pour éviter ce chemin aux élèves et étudiants.

Si une frange des vacanciers se préoccupe de l’année scolaire à venir, une autre catégorie ne s’intéresse qu’à l’instant présent. Pour cette dernière catégorie, les vacances sont synonymes de défoulement, de sorties festives et de récréations illimitées. C’est généralement à ces vacanciers fêtards que s’associe la jeunesse en général pour vivre intensément cette période.

Déjà sur les réseaux sociaux, circulent diverses annonces d’excursion à Kpalimé et d’autres villes de l’intérieur du pays. Des shows comme le « moov summer time » sont annoncés. « A nous la plage », c’est le slogan de plusieurs vacanciers en cette période. Si tous ces évènements sont, à priori, dans la logique des vacances, il faut tout de même signaler qu’ils donnent lieu à des rencontres diverses et des brassages inespérés avec accompagnement des boissons alcoolisées et substances psychotropes. Ce cocktail conduit souvent à des actes irréfléchis pouvant aboutir à des infections sexuelles ou non sexuelles, des grossesses involontaires avec son lot de tentatives d’avortement et de déscolarisation, etc…

Par ailleurs, l’océan est une zone de danger permanent où peuvent se produire des incidents de noyade. On se rappelle quelques cas de noyades de jeunes, même durant l’année scolaire.

Il est primordial que les parents, en premier, aient un regard sur les agendas de leurs enfants en cette période de vacances. L’Etat et les organisations de protection des enfants et jeunes doivent se mobiliser pour éviter autant que faire se peut les incidents relatés plus haut. Aux vacanciers et vacancières, oui à la distraction ! Mais beaucoup de prudence ! Après les vacances, la vie doit continuer.

Barth K.

Source : icilome.com