Togo: une femme empêchée de signaler le viol de sa fille à cause du pass vaccinal

Publicités

L’obligation de présenter une preuve de vaccination avant d’accéder aux bâtiments officiels fait encore grincer les dents au Togo. Bien qu’elle ait permis d’accélérer la campagne vaccinale et ralentir la propagation du coronavirus, cette mesure prise par les autorités togolaises en septembre dernier a déjà fait plusieurs victimes.

A LIRE AUSSI: Togo: un pasteur perd 500 millions de ses fidèles au trading

D’après des faits rapportés par Ferdinand Ayité au cours de l’émission L’autre Journal, une dame se serait vu refuser l’accès au commissariat alors qu’elle venait signaler le viol de sa fille.
Selon le Directeur de publication du journal L’Alternative les faits se seraient produit à Badou. La dame aurait été refoulée par les agents qui lui aurait demandé de présenter son pass vaccinal avant de déposer sa plainte contre le présumé violeur de sa fille. Une situation que dénonce le journaliste qui estime avoir orienté la victime vers les associations de défense des droits de l’homme.

Publicités

A LIRE AUSSI: Lien entre Franc-maçonnerie et Témoins de Jéhovah: de lourds secrets enfin dévoilés

Il faut noter que plusieurs Togolais se sont plaint des mauvais traitements subit dans les certains commissariats depuis la prise de cette mesure. Certains ont d’ailleurs évoqué avoir été refoulé au commissariat à cause du pass vaccinal alors qu’ils venaient renouveler leur carte d’identité, document indispensable pour se faire vacciner.

Publicités

David TOUMI

Publicités


Publicités


Source : Togoweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.