Togo-Une affaire de faux agite la sphère de la commande publique

L’appel d’offres international lancé le 20 avril 2021 par l’Autorité de régulation des marchés publics (ARMP) débouche sur une affaire de faux. C’est le Comité de règlement des différends (CRD) qui découvre le pot-aux-roses.

Dans le cadre des travaux d’aménagement et de bitumage de la voirie d’accès au nouveau marché et à la nouvelle garde de Tsévié (35 km au nord de Lomé, la capitale), un appel d’offres international a été lancé.

Pour se faire attribuer ledit marché, les candidats Ecosab/Globex construction et Necbaps/Oter ont fourni des dossiers contenant de faux diplômes d’ingénieur topographe et de faux certificats d’immatriculation du matériel roulant. Les papiers frauduleux ont été découverts par le Comité de règlement des différends de l’ARMP.

Conséquence, non seulement les deux entreprises sont déclarées exclues pour une durée de trois (3) ans de la commande publique dans le pays, mais aussi devront répondre de leurs actes devant la justice.

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.