Togo-Un prêtre catholique devenu prêtre vodou : L’évêque Isaac Gaglo raconte les faits

L’image fait le tour des réseaux sociaux depuis quelques jours. Un prête catholique du nom de Joseph Bassitome converti en prête Vodou. Dans un message en date de ce 02 février 2022, l’évêque d’Aného Mgr Isaac Gaglo revient sur les faits. Il raconte tout ce qui s’est passé. Lisez plutôt!

Message aux fidèles du diocèse, au sujet de notre frère, Joseph BASSITOME, qui fut prêtre du presbyterium du Diocèse d’Aného

Très Révérends Pères

Révérends Pères,

Frères et Sœurs de la vie consacrée,

Filles et fils, fidèles laïc de notre diocèse,

Je vous rejoins dans la foi et l’ésperance dans le Seigneur pour vous exprimer ma sollicitude pastorale et vous tenir informes du grave scandale occasionne par notre fils Joseph BASSITOME qui a été de man presbyterium.

1- Les faits : Que s’est-il passé ?

Tout a commence avec des rumeurs venant des fidèles de la Paroisse Saint Ferdinand de Vogan. En effet, ils l’accusaient de faire des expériences syncrétistes et scandaleuses et il leur conseillait les mêmes pratiques. C’est devant la persistance des rumeurs, qu’à la rencontre de la « Journée de sanctification des prêtres à Togoville, Edition 2021 », j’ai eu à le rencontrer.

Après, j’ai reçu des audios où Joseph BASSITOME prononçait des invocations adressées aux divinités traditionnelles. Je l’ai convoqué en présence du TRP Vicaire général et du TRP Vicaire épiscopale, charge du clergé, pour vérifier l’authenticité des éléments audios en ma possession. Joseph a reconnu les faits et a déclaré être membre d’un groupe de recherche dénommée : « Renaissance Africaine ».

Je lui ai demandé de sortir immédiatement de ce groupe et lui ai dit qu’il ira au monastère de Dzogbégan pour un temps de ressourcement spirituel en vue de sa conversion. Je lui ai ainsi donné un autre rendez-vous et c’est au cours de celle-ci qu’il m’a répondu qu’il démissionne et renonce au sacerdoce. II m’a remis une lettre écrite de sa main allant dans ce sens.

J’ai informé mes conseillers et sa famille. La démarche complexe de sa sortie de l’état clérical était peine entamée que les photos où il est habilléé en adepte de la religion traditionnelle a commencéé a circuler et à faire le tour des réseaux sociaux.

2- L’expérience de Jésus avec la communauté des apôtres : Le mystère du mal et de la liberté humaine

Chers filles et fils catholiques de notre diocèse, ce qui se passe est grave. II nous touche et ii nous choque. Car ii s’agit d’un scandale et Joseph fut prêtre de notre diocèse. Mais laissez raisonner dans vos coeurs cette parole de Dieu qui reviendrait 365 fois dans la Bible : « N’ayez pas peur ; soyez sans crainte ». En effet, Dieu est au contr61e de tout et ii peut tirer un grand bien d’un mal. II est capable de faire d’une trahison une source de grâce. Ce fut le cas pour saint Pierre l’ap6tre, sur qui l’Église est fondée, lui qui a renie Jésus par trois fois. En effet, revenus de sa trahison, contrairement Judas Iscariote, il a réaffirmé par trois fois son amour pour le Christ dans sa parole solennelle : « Tu sais tout, Seigneur et tu sais que Je t’aime » (Jn 21,17).

Frères et sœurs, dans son testament spirituel, Jésus notre Seigneur ne nous a t-il pas dit : « Je vous ai parlé ainsi, afin qu’en moi vous ayez la paix. Dans le monde, vous aurez à souffrir, mais courage ! Mai, Je suis vainqueur du monde. » (Jn 16,33). Le Seigneur Jésus est avec nous, il est dans la barque, il est au contrôle. II a vaincu le mal.

En effet, a travers le reniement de saint Pierre, la trahison de Judas et l’incrédulité de Saint Thomas, nous contemplons déjà au sein de la communauté apostolique le mystère du mal et de la liberté humaine face à Dieu qui respecte nos choix en bien comme en mal, même s’il nous invite à choisir la bénédiction et la vie et non la malédiction et la mort : « Je prends aujourd’hui à témoin contre vous le ciel et la terre : Je mets devant toi la vie au la mort, la bénédiction au la malédiction. Choisis donc la vie, pour que vous viviez toi et ta descendance, en aimant le Seigneur ton Dieu, en écoutant sa voix, en vous attachant à lui ; c’est la que se trouve ta vie… » (cf. Dt. 30, 19-20)

Par ailleurs, Saul devient Paul par la grâce de Dieu, lui le persécuteur de l’Église a pu dire par la grâce de sa conversion : « Mais tous ces avantages que j’avais, je les ai considérés, à cause du Christ, comme une perte. Oui, je considère tout cela comme une perte cause de ce bien qui dépasse tout : la connaissance du Christ Jésus, mon Seigneur. A cause de lui, j’ai tout perdu ; je considère tout comme des ordures, afin de gagner un seul avantage, le Christ, et, en lui, d’être reconnu Juste, non pas de la Justice venant de la loi de Moise mais de celle qui vient de la foi au Christ, la Justice venant de Dieu, qui est fondée sur la foi. Il s’agit pour moi de connaître le Christ, de prouver la puissance de sa résurrection et de communier aux souffrances de sa passion, en devenant semblable a lui dans sa mort, avec l’espoir de parvenir à la résurrection d’entre les morts. » (Ph 3,7-11). Car pour nous vivre c’est le Christ. Et devant lui tout genou fléchira au ciel et sur la terre. (cf. Ph 2, 10).

3- Les apôtres Pierre et Paul : Modèles pour votre conduite a tenir

Notre diocèse est place sous l’autoritéé des deux colonnes de l’Église : Saints Pierre et Paul. Tous deux ont eu un début peu exemplaire avec la foi catholique. Mais avec leur conversion fruit de la grâce de la Résurrection du Christ, ils ont été témoins de l’Évangile jusqu’au martyr. Comme eux soyez rassurés dans le Christ et que cet évènement n’ébranle pas votre foi. ·

Je vous invite donc :

A la prière: Faites des triduums et des neuvaines de prière pour notre fidélité dans la foi, la conversion des pécheurs et pour notre frère Joseph.

Au discernement spirituel : Soyez vigilants et sachez que notre frère Joseph n’exerce plus le ministère sacerdotal. II demeure notre frère et nous prions pour sa conversion. Mais jusqu’à nouvel ordre, vous ne pouvez plus le considérer comme votre prêtre catholique. Votre relation avec lui doit demeurer celle de la fraternité humaine. Sans le juger ni le condamner, avec beaucoup de charité, d’espérance et de foi, prions pour lui.

Soyez sereins et gardez la paix du cœur : Soyez des témoins vigoureux de l’Évangile à temps et à contre temps. Car nous savons en qui nous avons mis notre confiance.

Faites attention l’appartenance des groupes à la spiritualité vague et syncrétiste. Ils sont nombreux sur les réseaux sociaux.

Méditons cette parole de Jésus : «( …)Si quelqu’un veut marcher a ma suite, qu’il renonce à lui-même, qu’il prenne sa croix et qu’il me suive. Car celui qui veut sauver sa vie la perdra, mais qui perd sa vie à cause de moi la trouvera. Quel avantage, en effet, un homme aura-t-il a gagner le monde entier, si c’est au prix de sa vie ? Et que pourra-t­-il donner en échange de sa vie ?» (Mt 16, 24-26)

En communion de prière avec vous, paix et bien dans le Seigneur. Recevez mes bénédictions paternelles en Jésus par Marie, saint Joseph, les saints apôtres ainsi que tous les saints et saintes de Dieu. Confiance dans le Christ Jésus notre Seigneur et Sauveur. Avançons au large…

Fait à Aného le 02 février 2022

Isaac GAGLO

Évêque d’Aného

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.