TOGO: un pas de plus certes, mais en avant les grèves

212
Quand l’on voit les mots d’ordre de grève lancés en série pour le compte de cette semaine, il apparait que la crise est loin de prendre fin. La CSET a été la toute première à l’annoncer comme c’est de coutume chez elle. Elle est suivie par la FESEN et l’USET vient s’ajouter au cortège.

Pour la Coordination des Syndicats de l’Enseignement du Togo, c’est une grève de 72 heures pour réclamer la concrétisation des mesures transitoires et un chronogramme clair et précis sur l’application du statut particulier.

Également trois jours de cessation de travaux à la Fédération des Syndicats de l’Éducation Nationale. Ici, les enseignants estiment être déçus du fait que la grève des 05 et 06 mars derniers n’ait reçu aucune suite favorable.

Enfin, le nouveau venu c’est l’Union des Syndicats de l’Éducation du Togo. La plateforme revendicative souligne parle du désarroi et la déception totale de la base qui a fondé son espoir sur les conclusions du groupe de travail, la pression de cette base.

Toutes ces grèves viennent au moment où l’opinion attendait que les enseignants observent les deux semaines de trêve afin de donner le temps au gouvernement de réagir sur la revalorisation de la prime liée à la fonction enseignante. Mais, les grévistes n’entendent plus parler de « trêve » vu que plusieurs fois l’occasion avait été donnée au gouvernement mais rien n’a été fait. Alors, cette fois-ci, ils estiment qu’il revient finalement au gouvernement de passer au concret afin de parvenir à les convaincre.

T228

Togosite.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.