Togo-Un député exprime son soutien au journaliste Bonero Lawson

Tout mon soutien au journaliste Bonero Lawson

Tout le monde sait que le journaliste Bonero Lawson n’est pas un ami. Il m’a à plusieurs fois chicotté avec ses écrits acérés.

C’est un personnage entier, excentrique et excessif, parfois. Mais c’est aussi un journaliste militant, pour qui l’alternance politique est le début du commencement au Togo.

Il a connu la prison, l’exil à plusieurs reprises à cause de ses positions politiques. De l’Ufc à l’Anc, j’ai rarement connu un homme aussi engagé politiquement, aussi impliqué et comme je l’ai dit, aussi excentrique. Il a souffert avec le pouvoir, souvent parce que sa bouche ne porte pas caleçon, comme le disent les ivoiriens. Il a souvent eu la diffamation facile, l’opprobre aisée et la mise au pilori est son sport favori. Tant qu’il envoyait ses flèches empoisonnées à Faure Gnassingbé, à ses ministres et collaborateurs et à nous autres, considérés comme des traîtres, des gens rigolaient et se frappait les cuisses, maintenant que ça se retourne contre ces mêmes gens, on porte plainte. Djah ! Ça fait mal.

Je soutiens Bonero Lawson dans cette affaire.. Le président Jean-Pierre Fabre doit retirer sa plainte. Petite plaisanterie (fawiyè) il fait sur lui, il porte plainte, qu’est-ce que le président de la République et ses ministres feraient donc, eux que Bonero n’a eu de cesse à traîner dans la boue.

La déontologie des acteurs de la presse doit être un combat de tous les jours. Mais s’il y a quelqu’un qui doit convoquer Bonero à la justice, ce n’est certainement pas Jean Pierre Fabre. Et la raison est très simple: Jean Pierre a toujours clamé que la justice togolaise est corrompue. En convoquant Bonero, il donne tacitement raison à ce dernier. Pourquoi ses conseillers n’ont pas vu ce détail ?

Bref, il faut retirer cette plainte et on va quitter ici. Tchoooo ! Pas bonero quoi ! Après tout ce qu’il a donné à l’opposition. Abandonnons les plaintes vivants.. Et founoufa !

Gerry Taama

Source : icilome.com