Togo –Un corps sans vie retrouvé à la plage de Lomé

Vendredi, le corps sans vie d’une dame, la trentaine, a été retrouvé à la plage près du grand marché de Lomé. D’après les informations, il s’agit d’un acte macabre.

Selon les témoins, le corps aurait été jeté sur la plage. “Ces derniers précisent que le corps présentait des blessures dont on ignore les causes ” rapporte Togobreakingnews.

Toutefois, le mobile de ce qui s’apparente à un homicide n’est pas encore connu, de même que l’identité de la victime et celui des responsables.

Pour rappel, le Togo fait face une hausse des cas d’homicide et de suicide dans le pays. Le système d’alerte précoce de WANEP-Togo a relevé depuis janvier à mai 2021, « huit (8) cas d’homicide dont au moins quatre (4) seraient consécutifs aux conflits conjugaux ».

Au cours de la même période, « huit (8) cas de suicide dont on ignore les causes ou motifs exacts », a relevé la branche togolaise du réseau Ouest Africain pour l’Édification de la Paix.

Elle recommande à cet effet :

  • Au gouvernement :
  • De mener des recherches et enquêtes pour déterminer les causes de ces homicides et suicides,
  • De mettre en place un système d’assistance psycho-sociale pour la prise en charge des familles et des personnes affectées par ces deux phénomènes,
  • De rappeler aux médias et aux utilisateurs des réseaux sociaux l’obligation de protéger la dignité des personnes décédées en s’abstenant de publier leurs photos, afin de limiter les effets négatifs sur la psychologie de la population,
  • D’organiser des programmes de sensibilisation sur la lutte contre le phénomène d’homicide et de suicide en collaboration avec les élus locaux,
  • De renforcer les centres d’écoute et les maisons de justice et en créer d’autres,
  • D’assurer le contrôle de moralité dans les éléments diffusés sur les médias.
  • Aux organisations de la société civile :
  • De mener des campagnes de sensibilisation pour prévenir les violences de tout genre et les suicides au sein des communautés,
  • De proposer des activités de prises en charge psychosociales aux personnes en difficultés,
  • D’encourager le vivre ensemble et la gestion pacifique et constructive des conflits intra-personnels et interpersonnels.
  • Aux leaders religieux et communautaires :
  • D’utiliser les moments et canaux propices à leur disposition pour éduquer et sensibiliser les membres de leurs communautés sur le phénomène,
  • D’édifier et d’enseigner la population sur l’importance de la valeur humaine et de la vie en société,
  • D’observer, écouter et accompagner les personnes en difficulté,
  • De renforcer leurs programmes d’accompagnement des familles,
  • D’accroitre leurs activités d’édification de la jeunesse.
  • A la population
  • D’orienter les personnes ou familles en difficulté vers les centres d’écoute et de prise en charge pour un accompagnement approprié et signaler au besoin les cas à ces centres ;
  • De promouvoir la solidarité familiale et la cohésion sociale en accompagnant, en soutenant ou en assistant les personnes en situation difficile ;
  • D’abstenir de relayer des images sensibles en lien avec des faits similaires.
  • Aux médias
  • De jouer un rôle essentiel dans la prévention en organisant des émissions éducatives de lutte contre le suicide et les homicides,
  • D’élaborer un guide sur le traitement médiatique du suicide et des cas d’homicide.

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.