Togo : un Conseil Économique et Social verra bientôt le jour ; voici le dossier de candidature

143


Le Conseil économique et social (CES) devrait bientôt être opérationnel, huit (8) ans après sa création.

Cette assemblée consultative aura pour mission de conseiller le gouvernement et le Parlement et de participer à l’élaboration de la politique économique, sociale.

La présidente de l’assemblée nationale informe, en effet, à travers un communiqué, que les candidatures sont ouvertes pour les citoyens désireux de faire partie de cette structure.

Cette dernière, selon le communiqué, est composée de personnes concourant par leur compétences et leur activité au développement économique social, culturel, scientifique, environnemental et technique du pays.

Toute personne intéressée doit déposer son dossier de candidature au secrétariat particulier de la présidente du Parlement, sous pli fermé et avec la mention « Acte de candidature au CES ». La date butoir est fixée au Jeudi 19 décembre 2019, à 17h.

Pour être éligible, il faut notamment être togolais d’au moins trente ans, en parfaite possession de ses droits civiques et exerçant dans un domaine professionnel depuis au moins 10 ans.

Le dossier de candidature doit comporter les pièces suivantes:

  • Une demande adressée à la présidente de l’Assemblée,
  • une copie légalisée du certificat de nationalité togolaise,
  • un extrait du casier judiciaire datant de moins de 3 mois,
  • un certificat médical datant de moins de 3 moins et attestant la capacité du candidat à exercer ses fonctions de membre du CES,
  • Un CV détaillé et actualisé accompagné de documents justificatifs, une photo d’identité, et une photocopie de la CNI ou du passeport en cours de validité.

Le CES sera composé de 4 personnalités désignées par le président de la République, 2 par l’Assemblée nationale, un par le Premier ministre. Les autres membres représenteront tous les secteurs de l’économie, travaux publics, transport, formation, agriculture, industrie, artisanat, et mines.

Cette assemblée consultative, notons-le, permettra à l’Etat d’améliorer sa gouvernance économique et de favoriser, à travers sa composition, le dialogue entre les catégories socioprofessionnelles.

Source : l-frii.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.