Togo-UFC : La mise en garde d’Elliott Ohin à Lokadi déclarée « nulle et de nul effet »

Dans un courrier adressé à Elliott Ohin, le deuxième vice-président de l’Union des forces de changement (UFC), une grande partie des membres du bureau directeur du parti lui signifie que sa « lettre de mise en garde » envoyée à Essolabinam Lokadi, le sixième Vice-président, « est nulle et de nul effet ».

L’ancien ministre des Affaires étrangères indique que tout ce qu’il fait est conforme, selon lui, aux textes du parti. Une argument qui ne passe pas auprès de la grande majorité du bureau directeur.

Bureau directeur de l’UFC Lomé, le 29 mars 2022,

Lomé-Togo

A

Monsieur Elliott OHIN

2ème Vice-Président

Bureau directeur de l’UFC

Objet : Lettre réponse à la lettre de mise en garde de Monsieur OHIN.

Monsieur,

C’est avec étonnement que nous, membres élus du bureau directeur de l’UFC, avons été informés par les réseaux sociaux de la lettre que vous avez cru bon devoir adresser à notre collègue sixième Vice-président du bureau, relative aux documents qu’il a signés au nom du bureau directeur après nous avoir consulté.

Par la présente, nous voudrions vous rappeler que contrairement à vous qui vous illustrez négativement sur la place publique et ternissez l’image de notre parti par vos aventures solitaires, en faisant des nominations et en signant des documents au nom du bureau directeur sans avoir recueilli l’avis des autres membres élus du bureau, ceci en violation de l’article 21 de nos statuts.

Les correspondances signées par le sixième Vice-président ont toutes le consentement et l’aval de la quasi-unanimité du bureau directeur élu par le congrès de l’UFC, dont le Président est le Dr Gilchrist Olympio.

Conformément à la lettre que nous vous avons envoyée le 16 mars 2022 dans laquelle nous vous rappelions qu’il n’y a pas de vacance de pouvoir à la tête du parti, et que vous n’êtes pas Président de l’UFC. Nous tenons à vous informer que votre lettre de mise en garde adressée au sixième Vice-président est nulle et de nul effet et à vous rappeler que comme tout militant, vous êtes passible de sanctions disciplinaires pour fautes lourdes conformément aux articles 30, 31, 32, 33 et 34 de notre règlement intérieur que vous avez déjà violé en plusieurs points à plusieurs reprises.

Le bureau directeur de l’UFC réaffirme sa loyauté au Président National le Dr Gilchrist OLYMPIO et vous demande d’arrêter des actes qui sapent son autorité, sèment la confusion au sein du parti, dans l’opinion et divisent les militants.

Fait à Lomé, le 28 mars 2022

Ont signé

  1. El Hadj Tchamolla BANA, 4ème Vice-Président
  2. Mr Essolabinam LOKADI, 6ème Vice-Président
  3. Honorable Dina de SOUZA-WILSON, Déléguée aux dames
  4. Me Jean Claude HOMAWOO, Conseiller spécial du Président
  5. Ministre François Agbéviadé GALLEY, conseiller du bureau
  6. Mme Elisabeth Gnokou PANDAM, conseillère du bureau
  7. Mr Kokou AHOLOU, 1er secrétaire général adjoint
  8. Mme Essi JOHNSON, conseillère du bureau
  9. Mme Elise DZOTSI, 2ème secrétaire générale adjointe

Ampliations :

-Monsieur Gilchrist OLYMPIO, Président National

Monsieur Edwards MENSAH, Secrétaire général par intérim

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.