Togo : Trimua ou l’art de se faire Détester

112

Togo : Trimua ou l’art de se faire Détester

La ténébreuse affaire à laquelle son nom était associé dans un passé récent n’a pas su atténuer le goût de Christian Trimua pour la provoc. Fier comme un coq, il garde une réputation sulfureuse du badguy du pouvoir. Chaque fois qu’il se l’ouvre, il fait l’unanimité contre sa personne. Les opposants, surtout les membres de la C14 sont devenus les cure-dents avec lesquels il nettoie les dents chaque fois qu’il en a l’occasion. Pensant détenir le titre foncier sur le Togo que lui et les autres membres de la minorité pilleuse ont pris en otage depuis plus de cinq décennies, il s’est entre temps permis d’inviter les opposants à prendre les armes pour accéder au pouvoir. Comme quoi eux, ils y sont et demeureront au pouvoir jusqu’à « la fin de leur mort ».

Invité dimanche dans l’émission D12 sur la radio Pyramide FM, Christian Trimua en a remis une couche, donnant encore quelques lignes supplémentaires à son CV déjà bien chargé. Le conseiller de Faure Gnassingbé a encore martelé qu’il ne leur revient pas à eux, d’offrir sur un plateau d’argent le pouvoir à l’opposition et que celle-ci doit se battre pour y parvenir. En clair, ils useront de tous les moyens comme ils l’ont toujours fait pour se maintenir au trône ad vitam aeternam. Est-ce une nouvelle invite à l’opposition à « prendre les armes » pour les déloger ?

La C14 étant devenue sa tête de Turc préférée, ses leaders ne seraient que des marchands d’illusions qui passent leur temps à tromper les populations. «L’opposition donne aux Togolais la fausse image que des facilitateurs viendraient imposer quelque chose. S’il y a une solution, elle prendra en compte l’opinion du gouvernement et de sa majorité et de l’opposition. Ce sera par consensus que nous déciderons de ce qui va se faire», a-t-il dardé.

Si la CEDEAO ne peut rien leur imposer alors pourquoi ont-ils appelé cette institution à la rescousse au temps « faure » des manifestations de rue ? Et puis si les décisions devraient se prendre par consensus, pourquoi ont-ils actionné, pour une nouvelle mascarade électorale, leur CENI tétraplégique et décriée ? Où se trouve le consensus dans ça ???

Source : Liberté

27Avril.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here