Togo/ Étrange phénomène dans la ville de Sokodé : Par quelle « épidémie » sont frappées les jeunes filles?

248

Utilisé à titre illustratif

Depuis quelques jours, les populations de la ville de Sokodé (ville située à 337 km au nord de Lomé) sont en alerte. Les questions se multiplient, le mystère est total…On ne comprend pas ce qui se passe avec des jeunes filles de presque tous les collèges d’enseignement général (CEG).  En plein cours dans les salles de classe, ces jeunes filles dans la tranche d’âge de 16 à 18 ans s’évanouissent sans explication…

Ce sont d’abord des rumeurs qui se sont confirmées par des responsables des établissements scolaires et des médecins. Des équipes de certains medias de la place se sont même déplacées sur le terrain pour être mieux éclairées.

Des informations recoupées, il ressort que plusieurs collèges sont touchés par ce phénomène inexplicable . Entre autres Kpangalam, Koma 2 et Tchawadan.

« C’est un événement que nous-mêmes n’arrivons pas encore à comprendre. Le 5 janvier dernier, cela avait commencé avec un certain nombre de filles, 11 au total qui sont tombées évanouies en salle en plein cours. Nous avons essayé de les aider à retrouver la respiration normale. Des musulmans et chrétiens se sont organisés pour dire des prières. Elles se sont senties mieux et sont rentrées à la maison. Pour d’autres encore, des parents sont venues les chercher pour les ramener à la maison », a relaté à l’équipe de la radio Zéphyr, l’un des responsables du CEG Koma 2, école au sein de laquelle le dernier cas du phénomène a été signalé ce mardi.

Comme le corps enseignant des collèges concernés, le personnel soignant du Centre hospitalier régional de ladite ville ou sont conduites les victimes ne trouve aucune explication scientifique au phénomène.

« Quand nous avons reçu ces filles, elles étaient dans des états dépressifs avec des crises et tremblements. Il y a d’autres qui présentent des hallucinations », a confié  une assistance médicale au média suscité ,expliquant  que tous les examens auxquels ont été soumises les jeunes filles concernées n’ont rien révélé.

Tout ce qu’on a pu tirer des  entretiens psychologiques  avec les jeunes filles , c’est:  « J’étais en classe avec la camarade, je l’ai vu tomber, j’ai eu peur et c’est ce qui a fait que moi-aussi je suis tombée », a précisé l’assistante interrogée.

Les syndicats sont alertés pour tenter de trouver solution à la situation.

Réagissez  sur : http://www.africatopforum.fr

TogoTopInfos.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here