Togo-Tradingate : Les victimes portent plainte

Le Collectif des victimes du trading au Togo (CVTT) était face à la presse ce mardi à Lomé, déplorant le silence des autorités dans cette affaire et interpellant le chef de l’Etat, Faure Gnassingbé. Après avoir porté plainte.

Plus de huit mois après le communiqué du ministre de l’Economie et des Finances demandant aux sociétés de trading, de placement de fonds, entre autres, de fermer leurs portes et de restituer les sous collectés à leurs adhérents, le processus du remboursement n’a pas encore commencé.

« Suite au communiqué du ministre Sani Yaya et après les interpellations de certains promoteurs de ces sociétés de trading, triste est de constater que rien n’est fait à ce propos après plus de 8 mois. Nous ne savons le traitement réservé à ce dossier vu le silence des autorités en charge dudit dossier, et surtout que les victimes n’ont été associées ni à la procédure d’interpellation, ni dans le sens de la restitution des fonds investis, des épargnes, prêts et cotisations divers », regrette Elom Agbabli, un membre du comité de lutte des victimes de J-Global International et de Global Trade Corporation.

Le Collectif des victimes du trading au Togo menace de descendre dans les rues dans les jours à venir pour se faire entendre, afin d’obtenir la restitution des sommes collectées. « Le seul recours que nous semblons avoir, ce sont les mouvements populaires. On sait qu’on nous opposera les raisons de restrictions liées au Covid-19. Vu la gravité de la situation, nous serons bien obligés d’affronter la situation », insiste-t-il.

En attendant, ce Collectif, comptant au moins 3000 personnes, interpelle Faure Gnassingbé pour qu’il fasse bouger les lignes.

Entre-temps, cette association a déposé une plainte au Tribunal de Lomé.

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.