Togo : Tikpi Atchadam dit « NON ! » à un « 4è mandat » de Faure Gnassingbé

68

Togo : Tikpi Atchadam dit « NON ! » à un « 4è mandat » de Faure Gnassingbé

Le président du Parti national panafricain (PNP) en exil, Tikpi Atchadam, a appelé mercredi, à la création des « comités contre le 4e mandat de Faure Gnassingbé ». Il dénonce la «révision constitutionnelle» adoptée le 8 mai dernier par les députés nommés à l’Assemblée nationale.

« En plus des structures existantes dont les actions sont à saluer, des comités contre le 4e mandat de Faure doivent se constituer très rapidement. Toutes les voies sur le territoire comme dans la diaspora doivent porter le même message : Non au 4ème mandat de Faure », a-t-il lancé dans un audio, relayé sur les réseaux sociaux.

« Toutes les autorités religieuses et morales doivent être sollicitées pour porter à l’unisson ce message », a-t-il souligné.

Selon lui, « nous sommes dans une situation du souverain législateur » : « Avec la nouvelle constitution, Faure Gnassingbé, en toute impunité, dispose d’un droit de vie sur chaque citoyen. Ainsi, il devient souverain au vrai sens du terme. Rien au-dessus de lui, même pas Dieu ».

« La victoire en main, nous pourrons nous réconcilier avec nous-mêmes, réhabiliter les grandes figures togolaises et africaines, refonder l’État togolais sur la bases des valeurs de libertés, de justice pour les citoyens égaux… », a martelé M.Atchadam, dans son message la veille de la révision des listes électorales en vue des élections locales du 30 juin. Le PNP a clairement annoncé qu’il ne participera pas à ce scrutin.

La nouvelle loi, limite le mandat présidentiel et institue un scrutin à deux tours pour l’élection présidentielle, mais elle remet surtout à zéro le compteur pour Faure Gnassingbé en plus de lui accorder un droit de vie ou de mort sur les Togolais et une impunité totale pour ses crimes.

Frauduleusement élu dans le sang d’un milliers de Togolais en 2005, Faure Gnassingbé a réédité les mêmes fraudes électorales en 2010 et en 2015, et compte le refaire en 2020 et 2025.

Le nouveau texte modifie aussi la disposition relative à la Cour constitutionnelle. Cette Cour est composée de neuf membres nommés pour un mandat de 6 ans renouvelable une seule fois. Le président est nommé par le président de la République parmi les membres de la Cour.

source : 27avril.com + Savoir News + Autres

27Avril.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here