Togo – Thomas N’soukpoé : « Le régime reproche à Esaïe Dékpo le fait d’avoir révélé sa prophétie à la face du monde »

Le prophète Esaïe Dékpo pourra rejoindre sa famille d’ici quelques jours. L’homme de Dieu qui a prophétisé contre le régime de Faure Gnassingbé a été jugé hier mercredi et condamné à 36 mois de prison, dont 32 avec sursis.

Le prophète ayant déjà purgé 3 mois et demi de sa peine en prison civile de Tsévié devrait normalement être relâché le 14 janvier prochain. A la Dynamique Mgr Kpodzro (DMK), cette décision du président du Tribunal de Lomé met du baume au cœur.

Thomas Kokou N’soukpoé du Bloc d’action pour le changement (BAC) et porte-parole dudit prophète exprime sa satisfaction : « C’est un sentiment de joie qui nous anime pour avoir assisté au délibéré du procès du prophète Esaïe contre l’Etat togolais. Le président du Tribunal a condamné le prophète à 36 mois d’emprisonnement à sorti de 32 mois de sursis. Ce qui veut dire que le prophète Esaïe aura à faire 4 mois à la prison. Tout calcul fait, il a déjà fait 3 mois et demi, et il ne lui reste que quelques jours. Le 14 janvier, il doit être normalement libéré », a-t-il fait savoir.

Ce responsable de la DMK remercie au passage, « le président du tribunal de Lomé, le Procureur, le ministre de la Justice et le chef de l’Etat » pour avoir décider de libérer le prophète Esaïe qui, en principe, a été arbitrairement arrêté dans une totale violation de sa liberté d’expression et d’opinion.

A entendre Thomas N’soukpoé, l’une des raisons pour laquelle le prophète Esaïe Dékpo a été interpellé et jeté en prison, c’est le fait d’avoir révélé sa prophétie à la place publique, sans pour autant pris le soin d’approcher les personnes concernées par cette prophétie.

« On nous a reproché le fait d’avoir révélé la prophétie à la face du monde. On nous a dit que nous devons normalement aller vers les autorités qui sont concernées par cette prophétie. Nous avons appris beaucoup de choses à travers ce procès. Désormais on saura quelle démarche menée. Mais je ne pense pas qu’à la sortie de prison, le prophète Esaïe va se taire », a-t-il souligné.

Pour rappel, l’homme de Dieu avait été interpellé après avoir prophétisé le chute du régime de Faure Gnassingbé avant de l’année 2020.

Godfrey Akpa-

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.