Togo-Terrorisme : Le PPI demande au gouvernement de situer les Togolais

Le Parti du Peuple et d’Intégrité (PPI) est préoccupée par les attaques terroristes qui sévissent au nord du Togo. Prenant la mesure des choses, les responsables de cette formation politique ont convié les professionnels des médias à une conférence de presse ce mardi 19 juillet 2022 à Lomé.

D’entrée, le PPI estime que “La paix tant promise aux Togolais n’est plus”, surtout avec le terrorisme grandissant dans le nord du pays. A en croire Zato Kadanbaya, le représentant du PPI aux Etats-Unis, le terrorisme est nourrit par la pauvreté d’où la nécessité de l’éradiquer.

« L’Elite nous a promis la paix et elle est en disparition donc c’est dangereux. C’est la pauvreté qui nourrit le terrorisme et le peuple est appelé dès notre naissance en 2017 à en finir avec la pauvreté de telle manière qu’un jeune ne puisse pas être recruté par les terroristes », a-t-il expliqué.

Et de poursuivre : « En tant que parti politique, nous avons donné des propositions et nous sommes aussi prêts à collaborer si nécessaire ».

Le parti dont l’idéologie promeut une vie équitable à tous Togolais demande par ailleurs au “Gouvernement d’éclairer les Togolais sur sources et les raisons du terrorisme actuel que connaît notre pays afin que des solutions appropriées soient trouvées”.

Outre cet sujet d’actualité, le PPI a également saisi l’occasion pour illustrer devant la presse, les grandes lignes de sa politique axée sur une nouvelle stratégie, un nouveau langage et un nouveau terrain politique. En effet, le parti, dans une déclaration liminaire, a énuméré des propositions en réponse aux problèmes liés à la vie chère, à l’emploi, au chômage, à l’éducation, à l’économie, à la situation sociopolitique du pays.

Sur cet aspect précisément, le Parti du Peuple et d’Intégrité “s’inquiète des arguments avancés par le Gouvernement pour interdire les deux dernières manifestations de la DMK”.

« Le PPI ne veut pas croire qu’il y a dans cette interdiction une volonté délibérée d’interdire ou d’étouffer toute manifestation publique reconnue par la Constitution. C’est pourquoi le parti demande au gouvernement de prendre toutes les dispositions afin d’assurer à chaque Togolais la liberté de manifester dans la sécurité conformément à la Constitution», peut-on lire dans la déclaration du parti.

Aussi, la formation politique appelle “tous les mouvements politiques à s’unir afin de présenter aux Togolais une plate-forme consensuelle relevant tous les défis, et prenant en compte toutes les aspirations profondes des Togolais”. Car selon ses responsables, un réel développement du pays relève de plusieurs générations et de plusieurs gouvernements issus de différentes tendances politiques. Ce minimum consensuel sera un contrat de base entre les Togolais et toutes les forces politiques cherchant le pouvoir.

S’agissant de l’unicité d’action des partis politiques, les prochaines élections régionales en approche font réagir nombre de partis politiques de l’opposition. En ce qui concerne le PPI, le sujet fait l’objet d’une consultation au sein du parti.

Source : icilome.com