Togo-Tchamba : Violences communautaires font des dégâts dont un mort

Dans un village de Koussountou, dans la commune de Tchamba 2, une rixe éclate entre peuls et autochtones. Le bilan est lourd.

25 cases des peuls incendiées, 101 bœufs tués, plusieurs blessés graves dont 1 mort et 301 déplacés dont une centaine d’enfants. C’est le résultat d’un violent affrontement entre peuls et autochtones dans le village de Koussountou. La scène se passe dans la nuit de vendredi 4 au samedi 5 février 2022.

Pourquoi une telle violence entre deux communautés ? Selon plusieurs sources, c’est le viol et le meurtre d’une dame qui serait à l’origine de l’affrontement. Le caractère violent de cette bagarre a poussé le Général Yark Damehame, ministre de la Sécurité et de la Protection civile et Atcha-Dédji Affoh, celui des Transports routiers, aériens et ferroviaires, à se rendre sur les lieux du drame.

« Le crime est à condamné et l’abattage des bœufs également. On ne doit pas se faire justice soi-même », déplore le Général Yark Damehame, invitant, avec l’appui de son collègue, les communautaires à la retenue.

« La violence n’est pas la solution. Chacun doit contribuer pour que la paix qui existe dans notre pays perdure », insiste le ministre de la Sécurité et de la Protection civile.

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.