Togo / Suspension des championnats de Football : Une Guerre d’influence entre Hauts Gradés ?

guy akpovy et lidi bessi kama

Annoncé pour démarrer le 20 mars dernier, le championnat de première division du football a été suspendu sine die. Ainsi, en a décidé la Ministre des Sports. Les acteurs qui nourrissaient l’espoir d’un retour sur le terrain après un an d’inactivité doivent de nouveau déchausser les godasses.

Le Jeudi 18 mars dernier, la Fédération togolaise de football (Ftf) avait convié les journalistes pour leurs annoncer les derniers réglages, avant le début du championnat de D1 le samedi 20 mars. Et alors que la conférence de presse venait de se terminer et que les journalistes s’apprenaient à quitter les lieux, le Secrétaire général de la Ftf leur a, gentiment, demandé de plus faire aucune publication sur les informations communiquées. Sans commentaire, Chris Dakey a annoncé aux journalistes que le championnat est suspendu.

Quelques heures plus tard, on apprendra que le Ministre des Sports avait envoyé une correspondance au Président du Comité national Olympique pour annuler la dérogation accordée aux fédérations dont la Ftf pour la reprise des activités. Alors que depuis plusieurs mois, les clubs se sont mobilisés pour les préparatifs enfin d’entamer par le bon bout la nouvelle saison, c’est la douche froide. Certains clubs s’étaient même déjà déplacés à Lomé pour les matchs du Week-end avant l’annonce de la Fédération. L’espoir pour les joueurs après plusieurs mois sans joués venait de s’envoler.

La CNGR avait émis un avis défavorable…

En conférence de presse le mercredi 17 mars, c’est-à-dire, 24 heure avant l’annonce de la suspension, le Médecin Colonel Djibril Mohaman, en charge de la Coordination Nationale de Gestion de Riposte au Covid-19 (CNGR) a indiqué que la période n’est pas propice pour la reprise des championnats de première et deuxième division. « La situation épidémiologique actuelle ne permet pas une reprise des championnats », a expliqué le Médecin Colonel Djibril Mohaman.

Par conséquent, la Coordination Nationale de Gestion de Riposte au Covid-19 (CNGR) « avait donné un avis défavorable à cette reprise ».

De nos investigations, on apprend que la CNGR aurait donné son avis défavorable à la reprise des activités sportives, particulièrement le football, plusieurs jours avant la dérogation accordée aux fédérations par la Ministre des Sports et des Loisirs, Médecin-Commandant Lidi Bessi-Kama. De ce fait, beaucoup d’interrogations restent en suspens. Alors la question se pose notamment de savoir sur quelle base la Ministre des sports avait attendu jusqu’à deux jours du début de la compétition pour annoncer la suspension des dérogations accordées aux fédérations sportives pour la reprise de leurs activités ? Pourquoi la CNGR avait donné un avis défavorable alors que la FTF dit avoir donné toutes les garanties pour tenir éloigner le virus des acteurs du jeu ?

Une guerre d’influence entre de hauts gradés ?

En effet, selon une source bien introduite dans le football, le Commandant à la tête du Ministère des Sports, s’est retrouvée au milieu, d’une lutte à distance entre le Colonel Djibril Mohaman et le Colonel Guy Akpovy, président de la Ftf.

Alors que le Président de la Ftf voulait démarrer le championnat malgré la situation sanitaire craignant sans aucun doute les répercussions sur les clubs, il s’est donc vu opposé un avis défavorable par le patron de la CNGR. A en croire notre source, les deux hommes se sont livrés à une véritable guerre de tranchée. Mais finalement, la suspension a été prononcée, décidée au plus haut sommet de l’Etat. Le Colonel Akpovy n’a pas eu d’autres choix que de se plier à cette décision.

Mais il ne semble pas se résigner. En effet, cinq jours après la suspension, la Fédération Togolaise de Football (FTF) a mis en place un groupe de travail pour évaluer « les implications du report » et trouver « les solutions adéquates à proposer pour une reprise rapide des championnats nationaux, dans un contexte de pandémie à la covid-19. ». Pourtant, c’est un groupe de travail qui avait proposé un mois plus tôt une reprise des activités avec des conditions bien définies. Tous les matches à huis clos, des joueurs, staffs et arbitres testés chaque semaine ainsi que les ramasseurs de balle. Les journalistes testés et accrédités. Des garanties qui hier avaient convaincu pour décrocher le cesame. Mais entre temps la CNGR s’est déclaré non rassurée.

Source : Fraternité

Source : 27Avril.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.