Togo, Sports : Adieu et hommages du monde sportif à Hunkpati Hermann Ressort

Hermann Messan Hunkpati

On parlera de lui désormais à l’imparfait. Joueur de football, Hermann Messan Hunkpati avait le grade de capitaine dans son équipe d’appartenance, le CO Modèle de Lomé tout comme en sélection nationale du Togo. Plus connu et désigné dans le monde sportif sous le surnom de Ressort, le défenseur est décédé le 9 août 2020 à l’âge de 75 ans à Lomé. Les obsèques de cette « figure pionnière » de l’historique et première qualification du Togo face aux Black Stars du Ghana pour la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) 1972 au Cameroun, ont lieu le week-end dernier.

Ils avaient tous le visage sous l’écrin de cache nez. D’anciens responsables sportifs et des joueurs à la retraite ; toutes générations confondues, étaient présents le vendredi 18 septembre 2020 à la Paroisse Saint Antoine de Padoue à Hanoucopé pour la veillée de prières dirigée par le RP Denis Kpodar et dédiée à la mémoire de l’ancienne star du football togolais. La dépouille de l’ancien défenseur a été inhumée le lendemain au cimetière municipal de Bè-Kpota.

« Grand de taille avec de longues enjambées » d’où le surnom Ressort, l’ancien joueur lors des championnats scolaires s’éclata par la suite sous les couleurs d’Alliance, Onze merveilleux puis à la Modèle de Lomé, était un « esthète et amoureux du beau jeu » venu un peu plus tôt à la vie. Le décès de ce sportif très respecté un peu partout en Afrique qui après avoir porté les couleurs du Dema Club ( Lomé 1) lors de la réforme sportive et l’organisation du football au Togo, puis celles de l’Entente 2 avant un « exil » sportif au FC 105 de Libreville au Gabon, avait suscité de nombreuses réactions et hommages dans les médias et sur les réseaux sociaux.

En tant qu’ancien joueur de l’Essor de Lomé, Horatio Béno Freitas, ancien Ministre des Sports, était parmi l’assistance pour honorer la mémoire de l’ancien international du football togolais. « Pendant de longues saisons sportives, Ressort avait porté très haut les couleurs togolaises », dira de lui le Général Séyi Mémène, ancien Président de la FTF et vice-président honoraire de la Caf.

Hermann Messan Ressort était très respecté par les attaquants d’un peu partout. Au plan international, il avait marqué les esprits, le cas de Cheik Fantamady Diallo Sekou, ancien attaquant du Stade malien. « Il m’avait beaucoup aidé pour la suite de ma carrière sportive », a précisé l’actuel patron intérimaire de son ancien club.

«J’ai été fort triste en ayant appris la mort de mon ami Hermann Hunkpati. Nous fûmes de respectueux adversaires dans le jeu. Il était à la fois un très excellent joueur et un capitaine très rassembleur. Nous nous sommes retrouvés par la suite au Gabon au moment où j’étais le coach principal de la formation librevilloise du FC 105 et lui mon assistant. Exemplaire dans le travail, nous étions deux complices dans la tactique et le style de jeu à asseoir. Je garde de lui, le souvenir d’un respectueux collègue », a déclaré Ibrahim Sunday, ancien capitaine des Black Stars du Ghana.

Le capitaine Ressort et moi étions de très adversaires par rapport à nos différents clubs et très bons coéquipiers au niveau de la sélection, a dit l’ancien portier international Tommy Sylvestre avant de préciser : « Après la campagne la CAN 72, nos chemins se sont séparés. J’étais en Côte d’Ivoire et lui plus tard au Gabon. Mais on était toujours restés en contact. Il était retourné au pays, et à chacun de mes passages à Lomé, je n’ai cessé de lui rendre visite. Je garde de lui, l’image d’un grand sportif, d’un défenseur rare. Bien dommage de n’avoir pas pu prendre part aux obsèques de ce grand joueur et très élégant dans le jeu ». L’ancien keeper étoiliste a profité pour lancer un vibrant appel à tous les anciens joueurs de prendre soins d’eux-mêmes en ne comptant sur personne.

Un pur produit naturel, Ressort aurait pu évoluer à un plus haut niveau ! Classé l’un des meilleurs défenseurs africains dans les années 70 avec l’Algérien Hadefi Milloud ; l’ancien capitaine de la sélection togolaise, avait côtoyé de nombreuses célébrités du football africain à l’image des Maliens Salif Keita et Fantamady Keita, des Ghanéens Oliver Acquah, Ibrahim Sunday, Robert Mensah, des Guinéens Cherif Souleymane, Bernard Sylla, Maxime Camara, Petit Sory, des Congolais Pierre Mukendi Kalala, Robert Kazadi

Une délégation du FC 105 de Libreville y était

Une délégation de la formation gabonaise du FC 105 de Libreville au sein de laquelle Ressort fut sociétaire puis entraîneur était également présente à Lomé. « Il nous est indispensable ce déplacement pour non seulement compatir mais témoigner de la reconnaissance au coach Hunkpati » a dit le trésorier général Moustapha N’Gari avant d’annoncer qu’une photo de l’ancien international togolais sera mise dans l’enceinte de leur équipe et son nom affecté à une des tribunes.

La présence discrète d’un membre de la FTF

« Hunkpati Hermann était une icône sportive tant respectée sous d’autres cieux. Bien dommage que l’on n’a pas senti la présence remarquée de la Fédération Togolaise de Football », a pesté sous le couvert de l’anonymat un ancien joueur. Un même constat de la part de Togbui Camelio Akoussah, ancien Directeur Technique National pour qui l’ancien capitaine du Togo mérite de la reconnaissance pour services rendus au football togolais.

« Je ne l’ai jamais vu jouer mais ses prouesses se racontent par de nombreux témoins. Devenu joueur, j’ai vu et apprécié le coaching de Ressort lorsqu’il fut à la tête du FC 105 de Libreville. Il était un homme intègre, d’un calme olympien et par-dessus-tout rigoureux », a réagi Albert Titrikou, ancien joueur et coach du CO Agaza de Lomé.

Aux obsèques du regretté stratège Apéti Kaolo en juillet 1972, Mathieu Agbenowossi, le ministre à l’époque de la Jeunesse et des Sports avait dans son oraison précisé que « dans une nation, chaque citoyen a sa façon de contribuer à l’édification de son pays et à sa renommée. Du plus humble paysan au plus célèbre ingénieur, chacun est un chaînon utile à la chaîne ». Tout un peuple uni dans l’émotion et la compassion avait conduit le phénoménal attaquant et buteur à sa dernière.

La même attention fut manifestée lors du décès d’Hilaire Agbemenyaolé quelques jours plus tard. Un hommage des pouvoirs publics avait été rendu à Gabriel Anator, une pépite du football togolais fauchée en pleine ascension en juillet 1975 par un chauffeur indélicat qui prit la fuite. Le portier international Koudadjé Komi Parisien décédé en 1979 d’un traumatisme crânien lors d’une rencontre de championnat national avait été décoré à titre posthume de la médaille du mérite sportif.

« Esthète et amoureux du beau jeu », Hermann Hunkpati Messan dit Ressort fait partie des grands noms du football togolais. Défenseur audacieux, il fit des émules. Les cas des anciens internationaux Issa Sakibou des Guerriers de Tchaoudjo, Placca Lawson Latévi de l’Entente 2, Mawuena Kodjovi, Salou Tadjou du CO Agaza tout comme Denke Kossi Wazo dans les rangs des Aiglons de Lomé –Béniglato.

Mais les autorités sportives sembler verser dans l’oubli une fois que les joueurs ont raccroché. Bien de nos anciens internationaux sont plus que jamais oubliés, laissés à eux –mêmes. Aucun respect pour eux lors des matches de championnats ou rencontres internationales. Refoulés comme des malpropres à l’entrée des stades. Aucun honneur à eux réservé lorsqu’ils passent de vie à trépas, les cas de Geraldo Yaovi Ambroise, Denké Wazo, da Silveira Emile Adjévi ou d’Adamah Tassah Lobo Germain.

©Sylvestre Ahadji et Ekoué Satchivi

Via : Libertetogo .info

Source : 27Avril.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.