Togo-Son nouveau club, les Eperviers…Gnama Akate à cœur ouvert

Ancien capitaine des Eperviers locaux, Gnama Akaté a quitté l’Association sportive de la Kozah (ASKO) de Kara pour l’Irak où il défend depuis semaines les couleurs d’Al Naft en Super league irakienne. Dans une interview qu’il accorde à Mérite Sportif et publiée ce mercredi 9 mars 2002, le milieu de terrain togolais se confie sans langue de vois. Voici les meilleures parties.

Adaptation

J’ai eu la chance de tomber sur un bon coach qui, dès le premier jour, a montré qu’il comptait sur moi. Mes coéquipiers m’ont réservé un bon accueil. Ce qui a rendu facile mon intégration. L’intégration s’est bien passée. Je suis là, j’ai la confiance du coach et des dirigeants.

Le championnat irakien de football

Le championnat est très suivi ici. Tous les matches sont retransmis à la télévision. C’est un championnat médiatisé. Il est relevé, contrairement à ce que pensent les gens. Il exige beaucoup d’efforts et de sacrifice. C’est un championnat physique et technique à la fois. Ceux qui se disent que l’Irak n’est pas un pays de foot doivent revenir à la réalité. Le niveau du foot en Irak est très élevé. Ici, ça va vite et ça joue bien. J’ai été surpris moi-même par le niveau du championnat. Il y a beaucoup d’étrangers qui rejoignent la Super league irakienne. Ce qui donne un bon niveau à la compétition.

Les Eperviers

Je tiens à exprimer ma gratitude à Paulo Duarte qui a cru en moi lors des éliminatoires du mondial qui se sont terminées sur une note positive pour nous malgré l’élimination. Je dois continuer à bosser et être toujours prêt quand il me fera appel pour défendre les couleurs nationales.

Pour 2023, j’y crois fermement. Il y a du travail qui se fait. Si on continue sur cette lancée, on aura notre carte à jouer et le Togo peut se qualifier.

Le club de l’international togolais, basé à Bagdad, la capitale, est actuellement classé 6è. Il a tout pour attirer les joueurs. La Super league intéresse de plus en plus. En dehors de Gnama Akaté, ses compatriotes à l’instar d’Awounyo Papa (Al Bassrah), Franco Atchou (Erbil Sports Club) et Wilson Akakpo (Al-Quwa Al-Jawiya) y évoluent.

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.