Togo : Si Mr « Togo Autrement » s’associait à Mme « Gouverner Autrement » ?

Manifestement, au sein de l’opposition togolaise, personne ne serait aussi compétent que le Président Fondateur du grand parti politique « Togo Autrement ». Dans tous les regroupements auxquels il a appartenu, il est le premier à prendre la porte non sans avoir pris le soin de mettre sur la place publique, les dysfonctionnements et autres travers. Le journaliste-écrivain-réflexologue-grand-stratège et homme politique togolais qu’il est, ferait un très bon leader. Le constat en est avec son grand parti qui a opéré une razzia lors des dernières élections municipales pour lesquelles il avait fait ses premières armes en obtenant avec brio…zéro élu local. Ses contempteurs affirment que dans les rares bureaux de vote où il avait des représentants, il s’en est brillamment sorti avec zéro voix. C’est dire que ceux qui prétendent être membre de son « Togo Autrement » n’ont même pas voté pour lui.

Cette expérience électorale douloureuse devrait normalement l’amener à plus d’humilité et de pondération. Mais voilà le grand homme politique qui joue monte sur ses grands chevaux et claque avec fracas la porte de la coalition politique qui lui permet d’exister et de se faire un nom. Hier, il avait claqué aussi bruyamment la porte de la Coalition des 14 Ninjas, après avoir révélé au monde entier qu’ils avaient pris 30 millions chez l’ancien chef bandit d’Abidjan, jetant ainsi par terre le visage de ses compagnons d’infortune. Aujourd’hui, en récidiviste notoire, il fait le même croc-en-jambe à ses camarades du Saint-Esprit.

Quand en 2010, ils avaient mis sur pied leur mouvement citoyen pour l’alternance, ils s’étaient mis à jouer aux super pouvoireux, affirmant publiquement et en live devant les caméras qu’ils étaient capables d’aller mains nues à la présidence pour extraire incognito Faure Gnassingbé du pouvoir. La suite de l’histoire, tout le monde la connaît. Ce fut la débandade dans les rangs des trois supermen qui portaient toutes sortes de gris-gris au bras et aux reins comme des dozos. Certains ont fini leur course au cachot.

C’est seulement en jouant le rôle de saprophyte qu’il devient « quelqu’un » comme le diraient les Ivoiriens. Sans ça, il ne vaut rien. Il devrait penser à s’associer à Mme « Gouverner Autrement » puisqu’il veut construire un « Togo Autrement ». Qui sait, ils feraient peut-être des miracles.

Source : Liberté

Source : 27Avril.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.