Togo : rififi au sein des couvents vodou Gê


L’information a été rendue publique à travers un communiqué signé le premier responsable du palais royal des Gê.

Lire aussi : Secret de Palais : quand le spectre de Charles Debbasch crée des frayeurs à Lomé 2

Par décisions N°039/PRG/2022 du 18 janvier 2022, le prêtre Vodou Mama Kolè (Ni Mantchè) est suspendu de tous les rituels et couvents Gê Yéhoué au Togo, au Bénin, au Ghana et dans la sous-région.


Cette décision selon les informations, intervient après maints rappels à l’ordre du mis en cause. D’après le communiqué, le symbole commun au peuple Gê de « Mama Kolè » a été volé et profané par Mantchè depuis bientôt 7 ans.

Lire aussi : Terrorisme : le Togo, le prochain sur la liste des djihadistes ?

« Nii Mantchè avait pris un engagement vis-à-vis de Sa Majesté Gê Fioga en date du 28 juin 2017 contresigné par Gê Fio Ekoué KINVI-KOTO du village d’Aklakou Hétchavi, Gê Fio Follygan Sipouaka Koudoyor DEGBEFIO de Zowlagan, Togbé Azanleko Assou KPALIKPATCHO de Kéta Assoukope et les Représentants de Zowla Union : Mrs KOUDOYOR Anani Joseph et Michel SOUKOU », peut-on lire dans le document.

Devant son refus de rendre le symbole de Mama Kolè en sa possession, ce dernier est suspendu de de tous les rituels et couvents Gê Yéhoué.

Avec iciLome



Source : Togoweb.net

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.