Togo-Rendre justice aux vaillants Eperviers « abandonnés dans leurs moments difficiles »

L’écrivain et activiste politique togolais David Kpelly rappelle qu’il est important de soutenir les Eperviers « qui ont si vaillamment défendu (les) couleurs nationales, mais que le pays a abandonné dans leurs moments difficiles ».

« Je crois qu’il n’est pas trop tôt pour dire haut cette évidence : le Togo n’ira pas à la CAN 2023.

Je suis parfaitement d’accord avec un commentateur de cette page qui, hier, proposait qu’on exorcise le football togolais. Notre équipe nationale n’a plus d’âme : cela se voit si facilement.

Oui, il est temps de rendre justice et calmer les cœurs de ces braves Togolais qui ont si vaillamment défendu nos couleurs nationales, mais que le pays a abandonnés dans leurs moments difficiles.

Calmer les âmes et les mémoires de ces joueurs et acteurs du foot qui sont morts en soupirant de tristesse contre le Togo, et se réconcilier avec ceux qui sont encore vivants.

Je pense surtout à Dodo Obilalé, ce jeune gardien prometteur devenu handicapé pour avoir reçu une balle dans une attaque à Cabinda, alors qu’il partait défendre les couleurs du Togo à la CAN 2010, mais que le Togo a abandonné et oublié à son sort.

Je pense aussi à Nibombé Waké, ce mythique gardien de notre équipe dans les années 90 et 2000, qui a fini sa vie dans un dénuement total, obligé de lancer des appels à l’aide sur Internet pour se soigner, au moment où à chaque compétition, des ministres des Sports et leurs staffs détournent des centaines de millions sans risquer aucune sanction.

Aucune belle histoire ne s’écrit, dans aucun domaine, dans aucune nation, avec autant d’injustice et d’ingratitude comme on en voit dans le football togolais. Hélas ».

David Kpelly

Source : icilome.com