Togo/Refus de l’UFC de quitter la CENI: Isabelle Améganvi accuse le parti Unir

291

Photo: alome.com

L’Assemblée Nationale a tenu sa séance plénière consacrée à l’élection et la nomination des nouveaux membres de la Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI). Si les parlementaires ont réussi à confirmer les membres des partis extra parlementaires, cela n’est pas le cas pour l’opposition parlementaire. La nomination de ses représentants a été bloquée par l’Union des Forces de Changement (UFC), qui exige d’être représentée à la CENI.

Seulement 3 des 8 membres proposés par la coalition des 14 ont fait l’unanimité hier à l’Assemblée nationale. Quant aux autres, ceux de l’opposition parlementaire, leur confirmation a été bloquée par l’Union des Forces de Changement qui réclame toujours son siège au sein de la CENI, alors que la coalition conteste son statut de parti d’opposition. Faute de consensus, le président de l’Assemblée Nationale a dû renvoyer la question à la prochaine séance.

Réagissant sur le sujet, la 2ème vice-présidente de l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC), Isabelle Améganvi, accuse le parti Unir d’être à l’origine de ce problème. « Nous disons que ce problème a été créé par UNIR à l’Assemblée nationale, qui a estimé devant nommer à la place de l’opposition ses représentants, et aujourd’hui, c’est à UNIR régler le problème pour que l’opposition ne pâtisse pas », a-t- elle souligné.

Notons que le Nouvel Engagement Togolais (NET), l’Organisation pour Bâtir dans l’Union un Togo Solidaire (OBUTS) et une association de la société civile (le Coped), ont pour leur part, retiré leurs représentants de l’organe chargé de l’organisation et de la supervision des élections au Togo.

Réagissez  sur : http://www.africatopforum.fr

TogoTopInfos.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here