Togo : Rebecca Atayi et sa « Platine Communication » ne paient plus leurs salariés depuis deux mois…

296

Rebecca Atayi, ce nom vous connaissez? « Platine Communication », cette agence de publicité sans doute.

Togo : Rebecca Atayi et sa « Platine Communication » ne paient plus leurs salariés depuis deux mois…

Elle est une des plus intimes de l’usurpateur Faure Gnassingbé avec qui il passe ses bons moments. Sa maison située non loin du Restaurant Côté Jardin près du Ministère de la sécurité est gardée en permanence par des militaires même si ces derniers temps ils se font plus discrets dans leurs tenues civiles.

Les panneaux publicitaires géants qui couvrent Lomé et certaines agglomérations du pays portent sa marque. Elle est également l’égérie de la communication du parti présidentiel pourri le RPT/UNIR et se charge de la publicité des grandes sociétés d’État telles que Togocel, Togocom, le Port de Lomé etc…

Depuis déjà deux mois les employés au service de dame Atayi Rébecca broient du noir. Et pour cause. « Platine Communication » ne paie plus les salaires.

La patronne justifie ses arriérés par le fait que les recettes ne rentrent plus et qu’elle ne pourra débourser de sa poche pour payer les travailleurs qui sont bien obligés de se pointer tous les jours à leur service.

Pendant ce temps, le train de vie de l’ex épouse de M. Glikou, ancien patron de l’ex OTP, est des plus dispendieuses. Voitures de luxe, voyages incessants y compris de sa progéniture qui s’est envolée la semaine dernière pour les États-Unis rien que pour y passer les fêtes de fin d’année.

Il y a quelques mois déjà les panneaux publicitaires de « Platine Communication » avaient été mis sous-scellés pour défaut de paiement de taxe. Mais très vite ordre avait été donné de les retirer et cet ordre venait de celui qu’on peut facilement deviner.

En cette fin d’année où les parents doivent satisfaire aux besoins de leurs familles et couvrir de cadeaux leurs enfants, il est inconcevable de refuser de payer les salaires pendant qu’on mène grand train et qu’on envoie ses enfants passer les fêtes dans un pays lointain.

Une entreprise doit prévoir les moments difficiles et ne pas faire subir aux salariés les dérives de sa gestion.

La patronne de « Platine Communication » a des entrées partout dans ce rectangle de Togo. Qu’elle ouvre son tiroir caisse ou à défaut, qu’elle sollicite l’aide de son intime bienfaiteur pour permettre à ses salariés d’honorer leurs charges et engagements.

Anani Sossou

27Avril.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here