Togo- Quand une relation amoureuse se transforme en cauchemar: Doamekpor Komi Lebebe contraint à l’exil forcé

Une relation amoureuse est une relation entre deux personnes fondée sur l’existence d’un sentiment partagé qui est l’amour. Parfois, cet amour peut nous conduire au bonheur ou au malheur. Et c’est ce malheur que vit DOAMEKPOR Komi Lebene actuellement en cabale à cause du choix qu’il a fait.

Dans les sociétés africaines, les conflits liés aux mœurs, trouvent difficilement de solution. Ces questions sont traitées avec beaucoup plus de passion et de radicalisme. Et parfois, la situation découle sur un drame.

En effet, DOAMEPKOR Komi Lebene entretenait une relation amoureuse avec une jeune femme à Lomé. Quelques jours après son départ pour l’Allemagne, il apprendra par sa dulcinée que son mari qui n’est autre qu’un haut gradé, dont le sieur DOAMEKPOR ignorait l’existence, a découvert le pot au rose.

Depuis le mari cocu a lancé des hommes à la recherche de l’amant. Ces derniers ont fait plusieurs descentes à son domicile. Ce qui inquiète fortement ses proches. Conséquence, l’homme qui était parti rendre une visite de courtoisie à sa famille, se retrouve dans la peur d’un retour au pays. Connaissant, les méthodes punitives de ces gens sans foi ni loi qui sèment souvent la peur dans les rues du pays lors des manifestations politiques de l’opposition.

D’ailleurs, l’idée d’un retour a lui été fortement déconseillée par les voisins et la femme. Depuis, cette dernière conversation, elle-même ne donne plus de nouvelles. A-t-elle coupé les ponts au risque d’aggraver la situation très préoccupante de son amant ou pire, serait-elle prise en otage par son violent mari ?

A l’heure actuelle, aucun indice probant ne conforte ces hypothèses. Mais la vigilance doit être de mise dans un pays où la justice est aux ordres. En ce qui concerne le sieur DOAMEKPOR, il est toujours bloqué de peur de retourner au bercail. Une peur compréhensible dans un pays où les plus forts terrassent les plus faibles sous le regard silencieux de la justice qui n’existe que de nom.

Source: Le Correcteur

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.