Togo – Prof. Wolou Komi : « Un peuple debout met toujours fin à la dictature »

Prof. Wolou Komi du Pacte Socialiste pour le Renouveau (PSR) suit de près l’évolution de la situation sociopolitique dans la sous-région ouest africaine. Samedi 26 Septembre dernier, lors d’une conférence débat initiée par « Génération d’Impact », une association qui fait dans la promotion des valeurs démocratiques, républicaines et citoyennes, l’opposant togolais est revenu sur la problématique de l’alternance dans certains pays de l’espace CEDEAO, dont le Togo.

Selon l’Universitaire, la problématique de l’alternance dans l’espace sous régional est une évidence. Prof. Komi Wolou note certains pays à l’instar du Sénégal, Niger, Nigéria, Ghana, Bénin, Burkina Faso, comme des Etats où l’espoir d’un Etat de droit est encore permis. Il estime que dans ces pays, la culture d’alternance est déjà ou presqu’établie. Ce qui n’est pas le cas pour le Togo, la Guinée et même la Côte d’Ivoire où la course à plusieurs mandats présidentiels est devenue une vocation.

« J’ai observé que dans la sous-région ouest africaine, on peut distinguer plusieurs catégories ou situations. Il y a des motifs d’espoirs, mais aussi des situations d’inquiétudes. Des motifs d’espoirs, ce sont des pays dans lesquels l’alternance politique semble être aujourd’hui une culture. C’est le cas du Sénégal.-

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.