Togo – Présidentielle 2020 et négociation en coulisse : Agbéyomé cite Mgr Barrigah-Benissan parmi les émissaires du régime

Dans son message de vœux adressé à la nation hier lundi 28 décembre 2020, le député Agbéyomé Kodjo, candidat de la Dynamique Mgr Kpodzro à la dernière présidentielle du février 2020, déculotte à nouveau le régime RPT-UNIR. L’homme politique contraint à l’exil dévoile les noms des émissaires envoyés par Faure Gnassingbé pour négocier en coulisse sa « brillante victoire ».

Le président du Mouvement Patriotique pour la Démocratie et le Développement (MPDD) n’a pas hésité à révéler au grand public ces personnalités qui ont joué le rôle d’intermédiaires et de négociateurs entre lui et Faure Gnassingbé, dans le cadre d’un deal (avorté) suite à la proclamation des résultats de l’élection présidentielle du 22 février 2020.

Mgr Nicodème Barrigah-Benissan, Archevêque de Lomé est cité en tête de liste. D’ailleurs dans son nouveau message à la nation, Gabriel Agbéyomé Kodjo demande au prélat de dire la vérité au peuple sur cette affaire.

« Le moment est venu à Mgr Nicodème Barrigah et à son émissaire le Révérend-Père Etienne Amouzou de dire, par la grâce de Dieu au peuple togolais, le contenu de l’ordre du jour retenu pour la rencontre officielle avortée avec le pouvoir sortant (régime Faure Gnassingbé, Ndlr). On ne peut pas garder à la sacristie la vérité qui libère le peuple de Dieu de la servitude et de l’indicible souffrance », a déclaré Agbéyomé Kodjo dans son message, citant donc l’Archevêque métropolitain de Lomé comme émissaire principal du pouvoir en place.

Et d’ajouter : « Je ne suis pas le seul à l’avoir écouté. Il y a Mgr Philippe Fanoko Kpodzro, les membres du conseil des sages de la DMK et l’assistant personnel du prélat (Marc Mondji, Ndlr). Faure, dit-il, reconnait sa défaite et voulait conclure un marché avec la DMK pour se maintenir au sommet de l’Etat. Nous étions le 20 avril 2020. L’attaque de ma résidence, la nuit du 20 avril, suivie de mon enlèvement, avec une violence inouïe le 21 avril dernier, mit fin à cette perspective ».

Pour rappel, ce n’est pas la première fois que l’opposant qui s’auto-proclame « président démocratiquement élu » dévoile les noms de émissaires envoyés par Faure Gnassingbé pour « négocier » sa « victoire ». L’homme avait cité entretemps des diplomates accrédités au Togo, et certains membres influents du régime cinquantenaire.

Godfrey A-

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.