Togo : Pour votre santé, méfiez-vous de la « Pharmacie Actuelle »

pharmacie actuelle lome

Se faire servir dans certaines pharmacies au Togo relève d’un véritable parcours de combattant. Défaillance du service clientèle, ruptures régulières de certains produits de base, mauvaise interprétation des ordonnances, viol des jours et horaires de garde, sont des aptitudes récurrentes au sein des pharmacies.

De tous ces maux, la ‘’Pharmacie Actuelle ‘’ située sur la route de Ségbé est un scandale en matière du service en pharmacie au Togo.

Beaucoup de plaintes sont parvenues à notre rédaction et nous avons poussé les enquêtes pour vivre de nous-mêmes le supplice auquel sont soumis les clients de cette pharmacie.

Voici les deux numéros de la Pharmacie actuelle inscrits sur les reçus et de vente et sur les ses documents: (228) 24 41 01 20 et 22 51 11 72. En essayant les deux numéros, ils renvoient au message de changement de numéros effectué dans le système télécom du Togo depuis plus de 10 ans. En d’autres termes, depuis plus de 10 ans’’ la pharmacie Actuelle ’’divulgue partout des anciens numéros qui ne marchent pas. Difficile donc de joindre la pharmacie en cas de besoin ou de réclamation. Et en réclamations, Dieu seul sait combien de plaintes sont enregistrées par jour pour cette pharmacie. Quelques-unes.

1- Un client introduit une ordonnance de plusieurs produits. Le vendeur et le caissier lui vendent un ou deux en laissant le reste. Après réclamation, les agents disent avoir oublié ou n’avoir pas vu le reste des produits. Ils les complètent. Une perte de temps au patient.

2- Le client introduit une ordonnance de produits de suspension buvable en sachets. Sans se soucier de l’ordonnance, on lui sert le sirop en bouteille sans gêne. Après réclamation, ils se donnent raison en disant que le médecin n’a pas bien rédigé l’ordonnance.

3- C’est courant pour les agents de la ‘’pharmacie Actuelle’’ de vendre des produits de 1g à la place de 500 mg ou 500 mg en lieu et place de 100 ou de 200. Pire, c’est courant dans cette pharmacie de se faire vendre des comprimés pour des solutions buvables ou des sirops enfant.

4- Par ailleurs, la rigueur de la loi n’est pas respectée en matière d’achat d’antibiotiques. Les gammes Amoxiciline et Ciplox sont vendues à bouche levée sans égard pour la loi.

Ces quatre exemples sont entre autres les fautes graves enregistrées à ‘’la pharmacie Actuelle’’. Pour ceux qui ne sont pas regardants sur les produits achetés ou qui ne savent pas lire, on se demande les dégâts que le laxisme des agents de cette pharmacie cause chez ces personnes et leurs familles. Au lieu de se remettre en cause et corriger ces fautes professionnelles qui affectent la vie des citoyens, les agents de la pharmacie, hommes comme femmes, une bonne dizaine au comptoir se solidarisent pour se disputer à cor et à cri avec les clients qui viennent leur faire les reproches. Le week-end passé a été aussi spectaculaire dans les prestations de cette pharmacie.

Des scènes de clients et agents de la pharmacie en querelle comme au marché sont remarquées plusieurs fois dans une semaine au sein de cette pharmacie.

C’est, à la limite, dangereux que les établissements chargés de vendre des médicaments se transforment en des structures criminelles des populations devant le silence coupable de l’Ordre des Pharmaciens du Togo.

C’est vrai, le laisser-aller règne au Togo dans plusieurs secteurs : cabinets médicaux et cliniques, écoles, centres de formations. Mais en arriver à des Pharmacies sauvages est une menace pour la santé des populations. Le ministère de la santé et l’ordre des pharmaciens devrait redoubler de rigueur pour épargner les populations du pire.

Mais en attendant que les autorités compétentes ne prennent leurs responsabilités face à ce phénomène, pour votre santé, méfiez-vous de la ‘’Pharmacie Actuelle’’.

Alfredo Philoména

Source : independantexpress .net

Source : 27Avril.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.