Togo: Plaidoyer de l’ASVITTO après la libération de deux détenus dans l’affaire Kpatcha

Kpatcha Gnassingbé

Mardi 09 Janvier 2018 – L’Association des victimes de torture au Togo Search Togo (ASVITTO) a salué le gouvernement togolais pour avoir permis la libération de deux détenus dans l’affaire d’atteinte à la sûreté de l’Etat et a encouragé le Président Faure Gnassingbé, à aller jusqu’au bout du processus d’apaisement pour l’aboutissement de la réconciliation nationale indispensable pour le Togo.

Les deux personnes qui sont libérées hier lundi sont les sieurs Sassouvi Sassou et Essozimna Gnassingbé. Ils ont été condamnés dans le cadre de l’affaire qualifiée d’« affaire Kpatcha ».
Ils ont été arrêtés en avril 2009 et ont passé huit ans en détention à l’Agence Nationale de Renseignement (ARN) et dans les prisons civiles de Sokodé et de Tsévié.

Avant ces deux libérations, un autre accusé en la personne de Seidou Ougbakiti a été remis en liberté en fin d’année 2017.

Si la bonne nouvelle est à saluer, l’on ne sait rien pour l’heure sur le sort du principal accusé, Kpatcha Gnassingbé, le frère du président de la République qui a été aussi condamné dans la même affaire.

Au nom de l’apaisement, l’ASVITTO a plaidé pour la libération de Kpatcha Gnassingbé, les personnes détenues dans le cadre des incendies des grands marchés du pays et de celles retenues dans le cadre des manifestations politiques afin de juger de la bonne foi des discours des dirigeants.

Mensah, Lomé

– Joindre la rédaction togolaise koaci.com à Lomé: (+228) 98 95 28 38 ou [email protected]

Koaci.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.