Togo, Pétrolegate /Aucun peuple ne supporte durablement les menteurs : la lettre de mission ayant donné latitude aux Inspecteurs

C’était d’abord l’avocat Eric Sossah qui avait écumé les chaînes de radio et télévision pour tenter de disculper la famille Adjakly, diffamer et dénigrer les inspecteurs et diluer le rapport. Mais parce que les sorties de l’avocat ont fait pschitt, c’est un ministre, qui plus est, des Droits de l’Homme qui prend le relai pour intoxiquer l’opinion que le rapport d’audit de l’Inspection générale des finances (IGF) ne serait pas fiable, que les inspecteurs auraient dévié de leur lettre de mission, et tutti quanti.

Quand on se penche sur le domaine embrassé par l’inspection, on est estomaqué que ce soit un ministre qui ne pige que dalle en matière des finances et des chiffres qui monte sur ses ergots pour mettre sa bouche dans des données chiffrées. Au nom de quelles prérogatives ? Si l’Inspecteur général, fût-il par intérim ne fait pas peur à ce ministre, ses collègues des Finances et du Commerce devraient lui inspirer respect et retenue, même si le rapport lui donne des urticaires.

« …Conformément au décret n°2019-026/PR du 20 février 2029 relatif à l’Inspection générale des finances (IGF), notamment en son article 2, et déférant à l’instruction contenue dans la lettre n°0112/MEF/CAB du 24 juillet 2020, nous, Inspecteur général des finances par intérim, avons l’honneur de vous faire connaître que nous donnons mission, pour procéder au contrôle et à la réconciliation des données au niveau de la Société togolaise de stockage de Lomé (STSL), de la Société togolaise d’entreposage (STE), du Complexe pétrolier de Lomé (COMPEL), du Comité de suivi des fluctuations des prix des produits pétroliers (CSFPPP) et de toutes les autres structures aussi bien publiques que privées impliquées dans la chaîne de commande des produits pétroliers, à l’équipe conjointe (Inspection générale des finances- Direction générale du Trésor et de la comptabilité publique) d’inspecteurs ci-après désignés…

« La mission débutera le mercredi, 29 juillet 2020, à partir de 8 heures 00 TU, et sa durée estimative sera déterminée à l’issue de la phase d’études. Elle est placée sous notre supervision.

« Nous vous rappelons que les structures citées, qui sont sous votre tutelle, demeurent responsables des informations et des données comptables et financières (communiquées à l’équipe de mission) dont nous garantissons la confidentialité ».

« En application des dispositions du décret en date du 20 juillet 2019 réorganisant l’IGF, fixant ses attributions ainsi que ses modalités de fonctionnement, nous portons à votre connaissance que les inspecteurs des finances et les vérificateurs ont tous pouvoirs d’investigations. Ils peuvent se faire communiquer tous dossiers, registres, correspondances, toutes pièces administratives ou comptables et tous documents, informations, renseignements et justifications nécessaires à l’accomplissement de leur mission. Le rapport établi, au terme de la présente mission, ouvre un droit de réponse dans un délai de trente (30) jours à compter de la date de réception du rapport… ».

Godson K.

Source : Liberté

Source : 27Avril.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.