Togo/ Organisation des Élections : Isabelle Ameganvi donne un « ultimatum » à la CENI

550

Photo: alome.com

L’organisation d’une élection au Togo à l’échéance du 20 décembre prochain dans les circonstances actuelles, n’est guère apprécié par l’Alliance Nationale pour le Changement (ANC), parti membre de la Coalition des 14 partis politiques de l’opposition. C’est pourquoi le parti, comme tous les autres de la dite coalition, ne compte pas se joindre au processus. Me Isabelle Ameganvi l’a encore réitéré dans un courrier envoyé la semaine dernière  au président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), Kodjona Kadanga. Elle répondait ainsi à un courrier de l’institution  demandant au parti d’envoyer les noms de ses représentants dans les commissions électorales locales indépendantes (Celi).

Dans sa lettre-réponse datée du 13 août et  rendue publique ce 19 août-,la député ANC demande principalement au président de la CENI, de suspendre incessamment « ces initiatives unilatérales et non-consensuelles jusqu’à la recomposition effective de la CENI ».

Pour soutenir son injonction, Me Ameganvi fait un petit rappel : « Faisant suite à vos courriers cités en référence, (V/L N°250/2018/P/CENI du 09 août 2018 et  V/L N°262/2018/P/CENI du 13 août 2018,ndlr), je voudrais vous rappeler que dans le but de mettre en place une institution inclusive et crédible pour l’organisation des prochaines élections au Togo, le dialogue politique en cours envisage, sous l’égide du Comité de suivi, une recomposition de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) », écrit-elle.

Selon l’avocate, « cette recomposition, qui interviendra incessamment dans le cadre de la mise en œuvre de la feuille de route adoptée par la Cinquante-troisième session ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO le 31 juillet 2018 à Lomé, vous disqualifie et rend nulles et non avenues les initiatives intempestives, au demeurant provocatrices, par lesquelles vous tentez de mettre en place le dispositif habituel de fraude et de coup de force électoral du RPT/UNIR ».

Par conséquent, Isabelle Ameganvi appelle le dirigeant de la CENI , à prendre une résolution  catégorique. « Je vous demande en conséquence de surseoir à toutes ces initiatives unilatérales et non-consensuelles jusqu’à la recomposition effective de la CENI », a expressément recommandé la militante ANC .

Réagissez  sur : http://www.africatopforum.fr

 

TogoTopInfos.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here