Togo, Nouvelles violences militaires à Sokodé et Kparato : Tikpi Atchadam sort de son silence…

1855

Togo, Nouvelles violences militaires à Sokodé et Kparato : Tikpi Atchadam sort de son silence…

Sokodé, une ville assiégée qui souffre le martyr avec les villes de Mango et de Bafilo depuis le 19 août 2017, début de la contestation populaire du régime RPT-UNIR de Faure Gnassingbé, est de nouveau victime d’un regain de violence militaire gratuite ce mois d’octobre 2018 :

Nuit du 24 au 25 octobre : Le siège du PNP à Sokodé a été repeint nuitamment par les miliciens du RPT-UNIR sous la supervision des militaires lourdement armés. Le rouge original, couleur du PNP, a disparu pour laisser place à un gris morne. Un acte ridicule de vandalisme destiné à provoquer les militants du PNP.

Samedi 27 octobre : Séances de bastonnades copieuses des militaires aux noctambules dans les rues de la ville, une ville auparavant entièrement quadrillée avec des barrages aux points d’entrée et de sortie où des fouilles systématiques intrusives sont infligées aux passants.

Nuit du 28 Octobre : Des habitants terrés chez eux entendent des tirs d’armes dans des quartiers de la ville. Les soldats des Forces Armées Togolaises se sont donnés à cœur joie avec leurs AK47 pour terroriser les populations qui pourtant payent leurs soldes. Des douilles de balles jonchent la terre au petit matin alors qu’un monument de guerrier criblé de balles à Kparatao, village natal de Tikpi Atchadam, affiche ses «blessures». Pourtant ce monument n’est même pas un œuvre du PNP; il est plutôt un don de Tchassona Traoré, président du MCD, membre de la C14.

Face à cette recrudescence de violence gratuite des FAT et de leurs miliciens RPT-UNIR destinée à terroriser la population de Tchaoudjo, Tikpi Atchadam, le leader du PNP, longtemps discret, sort de son silence pour dénoncer ces actes abjects, exposer le plan machiavélique du régime Faure Gnassingbé et appeler la population à rester sereine et à ne pas céder aux provocations. Écouter…

Source : 27avril.com

27Avril.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here