Togo : Nouvelles violences du régime Faure/RPT-UNIR face aux manifestations pacifiques. Des blessés enregistrés.

2502

Le régime Faure Gnassingbé reprend la violence comme moyen de coercition pour étouffer l’aspiration du peuple Togolais pour une alternance politique au Togo. Les manifestations pacifiques qui devraient se tenir dans plus villes du pays ce jour 11 avril 2018 ont été violemment  réprimées. Et dans le sang à certains endroit.

Lomé

Les corps habillés ont bouclé les points de rassemblement des manifestants et dispersé sans ménagement tout attroupement.

Tôt ce matin dans les rues et quartiers de Lomé, le régime militaire à ravalement civil a sorti toute sa horde de militaires et de forces de sécurité qui, tout en dispersant, gazant les rassemblements et les attroupements, arrêtait tout passant habillé en rouge. Les rues de Lomé sont inondées de contingents de gendarmes et de policiers qui, comme à leurs habitudes, s’en donnent à cœur joie dans les brimades et les violations systématiques des droits des Togolais de librement manifester comme leur donne droit la Constitution.

À Bè-Kpota, un jeune s’est retrouvé avec un bras cassé pourchassé par des militaires.

Kpalimé

Des attroupement au quartier Zongo près de l’église catholique de l’assomption Tsihinou ont été dispersés sans autre forme de procès par des policiers et gendarmes avec des gaz lacrymogènes. Un jeune habillé en rouge, la couleur du PNP, a été arrêté. Tous les points stratégiques de la ville sont bouclés par les militaires en arme.

Des arrestations continuent. Un véhicule blanc immatriculation personnelle 2366 AV bourré de militaires procède serait le moyen utilisé pour ramasser les personnes arrêtées.

Depuis hier l’électricité est coupée dans le quartier Zongo, supposé fief du PNP dans cette localité.

Badou, Kparatao, Sokodé, Bafilo, Mango

L’armada militaire du régime impose un état de siège à plusieurs villes dont les « Trois-Soeurs-Souffre-Douleurs-du-régime-Faure-Gnassingbé », notamment Sokodé, Bafilo et Mango.

On signale le bouclage d’autres villes comme Badou, Tchamba

A Kparatao, village natale du leader du PNP Tikpi Atchadam à un jet de pierre de Sokodé, on enregistre déjà des blessés. Dans le village encerclé par au moins 4 véhicules militaires, la plupart des jeunes ont repris le chemin de la brousse. Mais certains irréductibles se sont regroupés sur le terrain de football pour faire face à la merde militaire de Faure.

Tchamba

A Tchamba, malgré les échauffourées le matin, certains jeunes ont bravé les interdits et maintenu les manifestations. En effet la ville a été assiégée par des militaires dès l’aube. Ils ont bouclé tous les carrefours et les principaux artères de cette ville située à une cinquantaine de kilomètres de Sokodé. Ensuite les courses poursuites ont commencé avec des manifestants chassés jusque dans les maisons et les champs.

Mais, certains jeunes de la ville, malgré des échauffourées du matin ont trouvé des stratégies pour semer les militaires et utilisé des ruses pour organiser la manifestation en se rassemblant devant le siège du Parti national panafricain (PNP) d’abord et en changeant d’itinéraires ensuite.

Devant les menaces des militaires, les femmes et les enfants ont été priés de rentrer chez eux. La foule n’était pas celle des grands jours. Seuls quelques jeunes irréductibles ont bravé les interdits. Après avoir parcouru quelques rues seulement de la ville, ils sont retournés au siège du PNP où des prises de parole ont été improvisées.

Violence pour s’imposer.

Une fois encore le régime despotique RPT-UNIR des Gnassingbé montre son vrai visage hideux. Celui de la violence militaire face à toute revendication du peuple qu’elle soit légitime ou non. Faure Gnassingbé et sa bande de merde qui considèrent le Togo comme leur propriété privé sont opposés à tout changement dans ce bout de rectangle de pays; le seul d’ailleurs dans la CEDEAO sans alternance politique depuis 1967.

Source : 27avril.com + Anani Sosou /FB + divers

27Avril.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here