Togo-Nouvelles mesures restrictives : Voici ce que propose le MMLK

Le Mouvement Martin Luther King invite le gouvernement togolais à alléger les nouvelles mesures sanitaires édictées la semaine dernière en riposte contre la maladie du Coronavirus au Togo. Lundi, l’organisation qui représente “la voix des sans voix” dans un nouveau communiqué a énuméré des propositions à l’endroit des autorités du pays pour, dit-elle, contrecarrer la pandémie et renverser la courbe.

Liez plutôt le Communiqué

MMLK/ APPEL DU MMLK AU GOUVERNEMENT À RÉVISER LES DERNIÈRES MESURES DE RIPOSTE CONTRE COVID 19

Le Mouvement Martin Luther King salue les efforts du gouvernement dans la gestion de la pandémie au Togo, mais propose un allègement relatif aux dernières mesures annoncées. Pour le MMLK, les considérations sociales et conjoncturelles doivent être prises en compte à l’approche de la rentrée scolaire 2021- 2022 afin de permettre aux parents de pourvoir aux besoins de leurs enfants. Autant la crise sanitaire est réelle, autant les activités économiques sont sans doute réelles. Pour ce faire, le MMLK appelle le gouvernement à revoir ses décisions et propose :

1- Ouverture des bars et restaurants à 6h et leur fermeture à 18h chaque jour ;

2- Exercice des cultes chaque dimanche de 6h à 11h pour les chrétiens et chaque vendredi de 12h à 13 h pour les musulmans. Pas de cultes les autres jours ;

3-Ouverture et fermeture de tous les marchés respectivement 6h et 17h30 ;

4- Célébration du mariage civil à huis clos, donc sans invités ;

TOUS LES CONTREVENANTS S’EXPOSENT À LA RIGUEUR DE LA LOI.

5- Les activités étant encore au ralenti pendant 1 mois selon le communiqué du gouvernement, le Mouvement Martin Luther King demande des mesures sociales d’accompagnement des couches vulnérables.

6- Pour contrecarrer la pandémie et renverser la courbe, le Mouvement Martin Luther King insiste une fois encore avant toute autre chose sur le respect des mesures barrières. Quant à la vaccination, il faut une approche pédagogique et courtoise envers les populations pour les amener davantage à comprendre son bienfait comme remède. Car la guerre que se livrent les pro et les anti vaccin dans les pays producteurs est bien suivie dans les pays consommateurs au Sud du Sahara et cela doit nous interpeller à des formes plus subtiles et avisées.

Ensemble contre COVID-19 avec le respect des mesures barrières et la vaccination.

Lomé, le 13 septembre 2021

MMLK/ La voix des sans voix

Source : icilome.com

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.