Togo-New World TV dans une autre dimension

En 2021, New World TV a acquis les droits de la Coupe du Monde au grand dam de Canal, habituel diffuseur de la compétition dans la région. La jeune entreprise togolaise avait déjà remporté l’appel d’offres pour les droits de l’Euro, quelques semaines avant. Le plus étonnant c’est que New World TV ne semble pas s’en vanter. Au contraire, la chaîne semble cultiver la discrétion.

Depuis quelques semaines, la chaîne togolaise New World TV attire de plus en plus l’attention de la presse européenne. La raison de cet intérêt est simple. Très peu de personnes savent d’où vient l’entreprise qui est en train de redistribuer les cartes dans le domaine de la diffusion des évènements sportifs en Afrique subsaharienne.

Il y a quelques mois, New World TV a attaqué Canal+ en justice, l’accusant d’avoir repris son signal lors des qualifications de la CAN 2022. La chaîne togolaise a alors montré qu’elle « était prête à défendre ses positions sur le marché africain ». Depuis tout le monde s’interroge sur son activité.

Dans un premier temps, seuls un site internet, quelques commerciaux, un immeuble situé dans le quartier de Totsi, à Lomé constituaient les traces visibles de New World TV. Pourtant l’entreprise est en train de devenir un véritable phénomène au Togo. Disponible sur internet mais également via un décodeur qu’elle commercialise, l’entreprise est en train de conquérir le marché togolais avec des abonnements moins chers que ceux proposés par la concurrence pour les chaînes donnant accès aux compétitions sportives internationales. En plus, les matchs sont commentés dans des dialectes locaux.

Selon des insiders, les droits pour le mondial ont coûté 15 millions d’euros à l’entreprise. Très peu de diffuseurs d’Afrique francophone sont capables de mobiliser un tel investissement.

En 2019, un groupe de diffuseurs de la région avait essayé de s’associer pour acquérir conjointement les droits de la Coupe d’Afrique des Nations, moins onéreux, mais n’y était pas parvenu. En plus des droits de Coupe du monde, New World TV a également acquis les droits du mondial féminin de 2023 et de la ligue des Nations, suscitant la curiosité de tout un secteur sur le promoteur capable de payer pour des compétitions de cette envergure. La situation a même fait naitre des rumeurs sur le fait que New World TV serait financée par l’Etat.

Selon Kolani Nimonka et Louis Biyao, deux avocats jouant des rôles importants dans l’entreprise, l’entreprise n’est pas financée par l’Etat togolais. Le promoteur de la chaîne est Marc Adissou, un ingénieur en télécommunications de 46 ans, directeur général et principal actionnaire depuis 2016 de SKA Telecom, une compagnie togolaise spécialisée dans la création et de la distribution de contenu multimédia.

Pour certains observateurs, la réponse n’est pas suffisante, tant les investissements faits par New World TV sont importants. La chaîne a embauché l’ancien présentateur vedette de l’émission française Telefoot, Christian Jean-Pierre, pour commenter les matchs diffusés en français.

Lors du passage du trophée de la Coupe du Monde au Togo, New World TV a invité des anciennes gloires du football comme Emmanuel Petit, Marcel Desailly, Emmanuel Adebayor ou encore Basile Boli. Pourtant, le groupe togolais ne laisse rien filtrer et continue de susciter les rumeurs.

Source : Agence Ecofin (titre changé)

Source : icilome.com